Cinéma Sans Frontières : « Vif argent ».

Samedi 21 septembre 2019 à 20h30
Cinéma Mercury –                                                                                  16 place Garibaldi – Nice

VIF ARGENT
Film de Stéphane Batut – France – 2019 – 1h46

Juste erre dans Paris à la recherche de personnes qu’il est seul à voir. Il recueille leur dernier souvenir avant de les faire passer dans l’autre monde. Un jour, une jeune femme, Agathe, le reconnaît. Elle est vivante, lui est un fantôme. Comment pourront-ils s’aimer,

Sur le web

Selon le réalisateur, Vif-Argent « évoque un éclat furtif, quelque chose qui étincelle dans la nuit comme ce que vivent soudain Juste et Agathe dans le film. Puis le vif-argent c’est aussi le nom du mercure utilisé comme principe actif en alchimie, un agent révélateur. Et Mercure c’est aussi le messager des Dieux dans la mythologie, celui qui conduit les âmes aux enfers« .

Vif-Argent est le premier long métrage de fiction de Stéphane Batut. Avant de passer derrière la caméra, il a longtemps été directeur de casting pour les films de Claire Denis, Serge Bozon ou encore Xavier Beauvois. Assister ces metteurs en scène a été une véritable école pour Batut mais a également eu tendance à modérer ses désirs de réalisation. C’est après avoir travaillé avec Nicolas Klotz ou Claire Simon, qui ont une approche documentaire de la fiction, que Batut s’est lancé dans la réalisation de deux documentaires : Le Choeur et Le Rappel des oiseaux.

C’est son expérience en tant que directeur de casting qui a inspiré à Stéphane Batut Vif-Argent. Il s’est en effet nourri des souvenirs que lui racontaient les acteurs lors des castings : « L’idée était de réaliser un portrait de la ville à travers ces gens rencontrés au hasard des rues. J’ai compris ensuite que celui qui pourrait faire le lien entre ces souvenirs serait une sorte d’alter-ego qui aurait un caractère fantastique. Quand j’écoutais ces histoires, j’y voyais quelque chose de fatal, comme une esquisse du destin de ces personnes. Je voyais en eux, déjà, des fantômes, figures éminemment cinématographiques. L’histoire d’amour est venue ensuite« ……..