Une « équipe mixte » franco-italienne : le projet pilote de la police des frontières démarre à Vintimille

Traduction par la Caffim de l’article publié sur le site Riviera.news.

Une « équipe mixte » franco-italienne : le projet pilote de la police des frontières démarre à Vintimille

La constitution d’une «MIXED TEAM» italo-française part de Vintimille et plus précisément de la police des frontières , née d’intentions partagées entre les ministres italien et français de l’Intérieur et dont l’organisation de la planification est gérée par un groupe de travail ad hoc, des départements centraux respectifs, avec le soutien des départements de zone et de secteur.

L’ équipe mixte, dont le personnel sera composé de 12 opérateurs de la police des frontières italienne et 12 de la PAF française, trouve une base juridique dans les accords de Schengen, dans les accords de Chambéry, dans la commission paritaire, ainsi que dans le règlement du travail signé par les chefs de la police des deux États le 19/03/2019 et dans le protocole opérationnel local, signé par les cadres de la police des frontières de la province d’Imperia et du département des Alpes maritimes en présence des préfets d’Imperia et de Nice le 19/07/2019.

A cet égard, dans la matinée du jeudi 10 décembre – en visioconférence – le Directeur du Service de la Police des Frontières et des Affaires Etrangères – Dr Irene Tittoni et le Directeur Central Adjoint de la Police aux Frontières – M. Bernard Frahi, en présence des Directeurs Zonali italien et français dr. Giuseppe Peritore et Dr. Christine Nercessien, ainsi que les directeurs du secteur Ventimiglia – dr. Martino Santacroce et le Département PAF des Alpes Maritimes – dr.ssa Emmanuelle Joubert, ont ouvert la phase expérimentale de l’équipe mixte – un dispositif opérationnel permanent qui assurera une surveillance transfrontalière à la frontière terrestre entre le département des Alpes-Maritimes et la Province d’Imperia, de part et d’autre de la frontière, pour soutenir les autres services de police français et italiens déjà en activité dans le domaine de la lutte contre l’immigration clandestine.

Le groupe de travail a ainsi introduit le premier rendez-vous du personnel opérant au sein de ce dispositif commun, à savoir la session de formation conjointe, qui a été immédiatement suivie par la projection des présentations dans POWER POINT.

Thèmes abordés: les différents aspects du service et, de manière exhaustive, les législations italienne et française sur la légitime défense et l’usage légitime des armes.

Des sujets similaires ont été traités par la partie française de son point de vue, ce qui signifie que 6 opérateurs italiens et 6 français ont participé à la formation.

Le premier service opérationnel de l’équipe mixte prévu pour le quart de travail 13/19 a eu lieu le lundi 14 décembre .

Les membres italiens et français se sont rencontrés pour la première fois dans un local de la PAF à Pont Saint Louis (F), temporairement identifié comme siège de l’équipe mixte , en attendant l’achèvement de la rénovation des locaux à utiliser définitivement.

La première patrouille conjointe a eu lieu sur l’autoroute, avec l’itinéraire Vintimille – La Turbie avec des arrêts aux sorties Menton et Roquebrune.

Dans la phase expérimentale, l’organisme nouvellement créé mènera l’activité de patrouille conjointe et opérera dans le quadrant 13/19 , dans les deux sens (de l’Italie à la France et vice versa) tandis que les services sont effectués dans certains endroits choisis sur la base de la l’analyse des risques contingents, c’est-à-dire en tenant compte des données objectives relatives aux dynamiques migratoires et à la facilitation de l’immigration clandestine, évaluées par les Responsables du Secteur Vintimille et la Direction Départementale PAF des Alpes Maritimes , qui sont en charge de la gestion de l’Equipe Mixte .

Comme convenu, le commandement stratégique de l’Equipe Mixte est confié aux Directeurs du Secteur Vintimille et au Département PAF de l’Alpi Marittime qui décideront et planifieront conjointement les activités, étant entendu que la coordination opérationnelle sera confiée à un interlocuteur qualifié pour chaque Partie. , responsable des services sur la base de la compétence territoriale.

Quant aux équipements dédiés à l’Equipe Mixte , l’Espace Télécommunications de Gênes a mis à disposition 2 tablettes, 2 téléphones portables et 4 émetteurs radio et l’équipe disposera d’une voiture aux couleurs de l’école.

Le démarrage de la phase expérimentale, qui durera 6 mois, a donc débuté le lundi 14 avec le premier service de patrouille conjoint, réalisé par 6 opérateurs, trois Italiens et trois Français, qui opéraient en uniforme avec quart de travail 13/19 – , à bord de leurs véhicules respectifs aux couleurs de l’Institut.

Au cours de la première semaine d’expérimentation, les prestations se sont déroulées en alternance sur l’autoroute et dans le secteur ferroviaire:

AUTOROUTE A / 10 et A / 8 – des patrouilles conjointes peuvent être effectuées sur le tronçon entre Vintimille et la barrière autoroutière de La Turbie, avec des contrôles également aux sorties d’autoroute Menton (59) et Roquebrune (58) à la discrétion des deux Des coordinateurs opérationnels italiens et français qui seront les référents et les managers qualifiés du service, selon le territoire de l’État dans lequel ils se trouvent.

GARE DE VENTIMIGLIA – dans un premier temps, les services seront effectués uniquement dans le secteur ferroviaire et non pas en train, visant à contrôler les trains à l’arrivée et au départ de France pour contrer le phénomène de l’immigration clandestine et empêcher les départs de personnes sans papiers légitimité envers la France.

L’équipe mixte, dans sa première semaine d’activité, a déjà atteint les premiers résultats opérationnels:

  • L’arrestation de Nowamagbe dimanche, un Nigérian de France à bord du train; il fait partie des 25 recherchés par la DDA de L’Aquila pour association de malfaiteurs de type mafieux – 416 BIS – appartenant à l’association SEC «suprême eiye confraternity»; était devenu indisponible depuis juillet 2020 suite à la question des mesures conservatoires en prison
  • l’arrestation d’un étranger, déjà expulsé d’Italie, qui tentait de rentrer illégalement;
  • Au cours de la première semaine d’activité, l’équipe a contrôlé 206 personnes, dont 150 étrangers, 41 véhicules et a effectué une recherche personnelle. (ce sont les données pour les 3 premiers jours).