Ciné-mardis à l’Espace Magnan.

CINÉ-MARDIS à L’espace Magnan

Thème : « Liberté »

Mardi 27 octobre | 20H |
VERA DRAKE (2004, réal 2004. Mike Leig)
Accompagné d’un débat avec Le Planning Familial


Londres, 1950. Vera Drake vit avec Stan, son mari, et leurs deux enfants, Sid et Ethel. Vera est femme de ménage, Stan mécanicien dans le garage de son frère. Sid apprend le métier de tailleur, Ethel est ouvrière dans une fabrique d’ampoules électriques. Vera se dépense sans compter pour sa famille et ses voisins. Dans le plus grand secret, elle aide aussi bénévolement des jeunes femmes à avorter.

 

Le 1er semestre de l’année 2020 aura été synonyme de contraintes : sanitaires, sociales, économiques, relationnelles, professionnelles, évènementielles… Pour contrebalancer cette période plus que déroutante, l’Espace Magnan a donc souhaité vous proposer une saison cinématographique 2020/2021 dédiée intégralement à la Liberté !

Au fil de nos Ciné-Mardis de ce premier trimestre, nous vous inviterons à réfléchir sur la liberté d’expression (Kabullywood, Système K) et à partir libres sur les routes (American Honey, Easy Rider), destins (Monika, Les Ailes du désir) ou quêtes (Les Ascensions) que vous aurez choisis.

Toujours sur ce thème, nous donnerons carte blanche à trois associations : Le Planning Familial partagera avec vous son engagement au sujet de la liberté d’avortement à travers Vera Drake, Cinéma Sans Frontières vous invitera à une réflexion sur l’imaginaire face à l’oppression et l’enfermement via Le Baiser de la femme araignée et Les Ouvreurs vous proposerons d’échanger sur la question de la construction de l’identité et du genre suite au visionnage de l’excellent Tomboy.

Nous vous convierons également à rencontrer le réalisateur Xavier Ladjointe qui, assisté du conférencier Vincent Jourdan, nous présentera Armonía, Franco et mon grand-père, film dans lequel il aborde avec finesse ses recherches sur son passé familial en rapport à l’exil des populations sous l’Espagne franquiste.

Enfin, l’impétueuse association Il était un Truc… nous offrira, dans le cadre du festival OVNiune soirée courts-métrages riche en poésie, en éclectisme et en expérimentations en tous genres. À ne pas louper !

Nous espérons vivement vous retrouver libres, heureux et nombreux à nos côtés pour cette première édition des Ciné-Mardis !

À bientôt !

Marie-France Leccia, programmatrice des Ciné’Mardis

Solidarité papale

Nous avions fait parvenir un exemplaire du livre « Les sentinelles – chroniques de la fraternité à Vintimille » au Pape François, afin de lui rappeler la fragilité de la situation des migrants à Vintimille. Un mois plus tard, nous recevons la réponse ci-dessous.

Prochaine séance CSF : ONDINE de C. Petzol.

Dimanche 25 Octobre 2020 à 17h30
Cinéma Mercury – 16 place Garibaldi – Nice

ONDINE Film de Christian Petzold Allemagne  2020  1h30 – vostf

Ondine vit à Berlin, elle est historienne et donne des conférences sur la ville. Quand l’homme qu’elle aime la quitte, le mythe ancien la rattrape : Ondine doit tuer celui qui la trahit et retourner sous les eaux…Sur le web

Christian Petzold est né en 1960 à Hilden. Il fait des études de littérature et de théâtre à la Freie Universität de Berlin, puis des études de réalisation à l’Académie Allemande de Cinéma et de Télévision (DFFB). En parallèle, il travaille comme assistant réalisateur avec Harun Farocki et Hartmut Bitomsky….

Plus d’informations

 

Le DAL06 dénonce.

Le DAL06 recherche des bénévoles pour ses permanences – car nous ne sommes que deux… nos contacts sur l’affiche ci-dessous. Merci
(Zhora et Teresa )

Dans les quartiers des Moulins, des Liserons, de l’Ariane, à Roquebillière (1)… les règlements de compte, chasses à l’homme et divers trafics, dont les trafics d’armes (qui dit mitraillades dit trafic d’armes CQFD !) et des diverses drogues en vente sur le marché, peuplent les pages du quotidien du coin (Nice-Matin) et de la presse nationale.
Mais alors… que fait la police????
Elle obéit à son donneur d’ordre : le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzales. Qui, lui, obéit aux ordres du Président.

Alors donc, quel lien entre le Droit Au Logement 06 et les problèmes de sécurité ???

Je m’explique : avant le confinement, les dossiers DALO (2) que nous portions sont laborieusement acceptés par les services de la préfecture (souvent les dossiers sont portés en justice par notre avocate Me Kamagne, car réfutés par les services de la préfecture, bien que les usagers entrent dans les critères requis) ; après le confinement, miraculeusement, plusieurs dossiers sont acceptés sans problème.

Youpi ! Notre travail paie sans que nous ayons à passer par la case justice !

Mais, pour de nombreux dossiers, nous déchantons rapidement…. Les logements proposés sont ceux dont personne ne veut, car EXACTEMENT sur les lieux des mitraillades, DANS les bâtiments où sont installés les squatts des dealers ! Dans CE bâtiment même de Roquebillière où un gamin de 15 ans c’est fait braqué devant les yeux d’une de nos témoins.
Elle nous raconte l’histoire : elle entend les cris d’un jeune en bas de chez elle (« tirez, tirez, j’en ai rien à foutre de mourir !), elle entend des tirs, elle descend, voit une arme sortir d’une fenêtre braquée sur le gamin, elle crie à son tour, essaie d’arrêter le tireur (« c’est un gamin, arrêtez!), son fils descend de chez elle, elle lui hurle de rester planquée.

Cette histoire se passe pendant le confinement, NM n’en a pas fait état. Et d’après les habitants de l’Ariane, de nombreux échanges de coups de feu n’ont pas donné lieu à une ligne dans le Nice-Matin.

« Durant le confinement, il n’y avait plus de drogues sur le marché niçois, alors, on a vu s’installer des dealers parisiens et d’autres venus d’ailleurs dans les appartements vides de nos quartiers » nous disent plusieurs habitants; d’autres se plaignent de ne pas avoir de recours face à l’agressivité des dealers et autres trafiquants qui font du tapage toute la nuit.

Personne n’est épargné : un vieux monsieur malade veut changer de logement, il nous dit : « j’ai pas peur d’eux, mais je suis malade, j’ai des problèmes respiratoires, je dors mal et eux font du boucan toutes les nuits, il se foutent de moi quand je leur crie d’arrêter leur bruit. »

Une maman de 3 enfants : « je vis le harcèlement d’un habitant du coin depuis 2 ans, il intimide mes filles dans l’ascenseur, il a crevé les pneus de ma voiture, m’a agressée à de multiples reprises, et j’ai déposé plainte au moins 5 fois. J’ai écrit à plusieurs reprises à l’OPAM, j’ai un dossier de demande de relogement depuis 3 ans et ce printemps j’ai écrit à Mme Estrosi-Sassone (3) suite à quoi j’ai reçu une proposition ». Où ??? A Roquebillière, juste dans le bâtiment où le jeune homme s’est fait braqué ! Elle a la présence d’esprit de questionner les voisins à l’occasion de sa visite des lieux, voisins qui l’alertent (évidemment !) sur les épisodes d’échanges de coups de feu qui ont continué après le confinement. Sa seule solution : être hébergée par des amis, tout en continuant à payer le loyer d’un logement qu’elle n’occupe pas !

Autre lieu, autre cas : Mme G. 60 ans, poly-handicapée. Elle est expulsée cet été de son logement à Roquebrune Cap-Martin pour des impayés suite à une perte imprévisible et vertigineuse de revenus. La mairie ne la reloge pas. A RCM comme dans beaucoup de villes de la Côte-d’Azur, on n’a prévu que peu de logements pour les très petits revenus (900e/mois pour cette dame). Elle est relogée directement par les services de la Préfecture de Nice. Où ????? Dans le quartier des Moulins, dans un des bâtiments aux abords directs du Supermarché où un affrontement armé a eu lieu à 2 reprises cette année et en plus (comme si ce n’était pas suffisant…) c’est un des principaux bâtiments concernés par l’envahissement des rats (cf articles en note 1). « Les voisins m’ont raconté que les rats entraient dans leurs appartements par le siphon des toilettes, ils m’ont prévenue de bien garder la cuvette baissée. Ils m’ont aussi averti d’éviter de sortir de chez moi à la nuit tombée. J’ai peur, mais la préfecture me force la main, ils me disent que si je refuse, je n’aurais pas d’autre proposition et pour moi cela signifie la rue ». La dame décompense de sa pathologie cardiaque, elle fait traîner son déménagement puis s’en va enfin de RCM à la fin septembre pour aller… chez une amie dans le centre de la France pour 6 semaines, laissant un logement dont elle paie le loyer, vide.

Durant ces dernières années, les services de la préfecture ont accompagné l’expulsion de nombreuses familles qui squattaient dans les logements vides de ces quartiers.
Ces mêmes appartements vidés sont réquisitionnés par le grand banditisme national.
Pourquoi les services de la préfecture ne s’occupent pas de vider tout simplement ces squats de leurs habitants indésirables pour tous et principalement pour les habitants ? Ils n’ont pas hésité lorsqu’il s’agissait de familles…
D’après les habitants, les interventions sur les lieux concernés sont nombreuses mais superficielles. Rien n’est fait pour mettre les habitants à l’abri.
Clairement, il n’y a pas de volonté de protéger la population de ces quartiers. Au regard de ces attributions de logement hallucinantes, il y a même une « mise en danger de la vie d’autrui » avérée par l’installation ou le maintien forcé de ces personnes dans ces lieux.

Zohra Briand
Représentante Droit Au Logement
Le  10 octobre 2020

(1) Ouest-France, sur les rats, art. du 16 se‌pt 2020 : https://www.ouest-france.fr/provence-alpes-cote-dazur/nice-06000/nice-les-habitants-d-un-quartier-inquiets-face-a-l-invasion-de-rats-6975694

NM, fusillade Moulins le 16/01/2020 : https://www.nicematin.com/faits-divers/un-deuxieme-homme-blesse-dans-la-fusillade-dans-le-quartier-des-moulins-a-nice-448231?t=YmMwZjc3MTU1YTQ0N2IxZGJjOTljZGE2MjNlZTg2YjNfMTYwMTgyODAyOTUzNF80NDgyMzE%3D&tp=viewpayet aussi https://www.nicematin.com/faits-divers/homme-blesse-par-balles-a-nice-un-suspect-en-fuite-448028?t=M2U2YTNhNTExMjQ0NWYyMmY5Yzc4ZmUwZjI0OGE5MzdfMTYwMTgyODMwODYwNF80NDgwMjg%3D&tp=viewpay

NM, fusillade 6 août 2020 : https://www.nicematin.com/faits-divers/encore-des-coups-de-feu-dans-le-quartier-des-moulins-a-nice-un-homme-transporte-en-urgence-absolue-a-lhopital-pasteur-551699

NM, Castex aux Moulin juillet 2020 : https://www.nicematin.com/politique/fusillade-des-moulins-castex-avec-darmanin-et-dupond-moretti-en-visite-ce-samedi-a-nice-545682

Capital, pour les rats sept 2020 : https://www.capital.fr/economie-politique/nice-envahis-par-les-rats-les-habitants-dun-quartier-vivent-un-enfer-1380701

OF, sur la fusillade de nov 2019, un homme arrêté en sept 2020 : https://www.ouest-france.fr/provence-alpes-cote-dazur/nice-06000/nice-deux-suspects-dans-l-affaire-d-une-fusillade-interpelles-et-ecroues-6984213

et aussi NM : https://www.nicematin.com/faits-divers/deux-suspects-ecroues-pour-une-tentative-dhomicide-a-nice-575471

NM, fusillade en juin 2020 aux Moulins :  https://cdn.assets01.nicematin.com/faits-divers/la-police-de-nouveau-mobilisee-dans-un-quartier-sensible-de-nice-apres-des-detonations-532504

France 3 PACA,  juillet 2020 aux Moulins : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/nice/coups-feu-ce-lundi-matin-quartier-moulins-nice-1855226.html

F3 Paca, juin 2020, quartier des Liserons : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/nice/nice-3-blesses-apres-coups-feu-nuit-derniere-quartier-liserons-1841492.html

OF, 22 juillet 2020, 60 CRS affectés aux Moulins : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/nice-60-crs-affect%C3%A9s-dans-le-quartier-des-moulin-apr%C3%A8s-une-nouvelle-fusillade/ar-BB173tX6

Le Parisien, juin 2020, fusillade quartier des Liserons : https://www.leparisien.fr/faits-divers/a-nice-les-tensions-communautaires-degenerent-en-fusillades-15-06-2020-8336139.p

NM, 21 juillet 2020, les Moulins, bandes armées : https://www.nicematin.com/faits-divers/video-lenquete-le-temoignage-hallucinant-la-video-siderante-ce-que-lon-sait-sur-la-fusillade-des-moulins-a-nice-544552

NM, juillet 2020, encore une fusillade aux Liserons : http://assets03.nicematin.com/faits-divers/videos-encore-des-blesses-par-balles-cette-nuit-dans-le-quartier-des-liserons-a-nice-525825

La Croix, interview d’habitants des Moulins, juin 2020 : https://www.la-croix.com/France/quartier-Nice-renovation-pas-arrete-balles-2020-08-01-1201107371

Mais aussi : https://www.nicematin.com/politique/fusillade-des-moulins-castex-avec-darmanin-et-dupond-moretti-en-visite-ce-samedi-a-nice-545682

(2) Droit Au Logement Opposable : dossiers constitués auprès des services de la préfecture pour les personnes qui relèvent des 5 catégories prioritaires (SDF, mal-logés par sur-occupation ou insalubrité ou logement sans accès aux énergies, logement trop cher, personnes en procédure d’expulsion, délais de demande de logement social anormalement long)

(3) ancienne présidente de l’OPAM, le principal bailleur social dans les Alpes-Maritimes

CYRIL CONTRE GOLIATH Ciné/rencontre en présence des réalisateurs

Ciné/ rencontre, en partenariat avec le journal La Strada, autour du documentaire

CYRIL CONTRE GOLIATH
Cinéma de Beaulieu, jeudi 22 octobre – 20h
en présence des réalisateurs Thomas Bornot et Cyril Montana

L’histoire de ce village « privatisé » par Pierre Cardin soulève plusieurs questions. D’emblée il nous rappelle « Les furtifs » le dernier ouvrage d’Alain Damasio: « Partout où cela s’avérait rentable, les villes ont été rachetées par des multinationales pour être gérées en zones standard, premium et privilège selon le forfait citoyen dont vous vous acquittez ».Pierre Cardin qui est le « saigneur » de ce village caractérise cette mainmise des marques sur la société. Il fut le précurseur de cet état d’esprit dit «corporate ». Mais surtout ici se pose le problème de la «gentrification» qui prend la création comme alibi pour modifier la sociologie d’un territoire, vaste sujet qui sera évoqué en la présence du réalisateur Thomas Bornot et du protagoniste principal du documentaire, Cyril Montana qui nous rapporterons certainement les points de vue glanés lors de leur tournée promotionnelle pour leur film à travers la France.