Archives de catégorie : ACTUALITE

Contrôles aux frontières, co-constructions et partages des savoirs. L’expérience des Alpes-Maritimes.

Contrôles aux frontières, co-constructions et partages des savoirs. L’expérience des Alpes-Maritimes.

Vendredi 9 décembre 17h-19h

MSHS Nice, salle 031
25 avenue François Mitterrand 06300 Nice

 Rencontre organisée par l’Observatoire des migrations dans les Alpes Maritimes, le master Migration Studies, avec les interventions de plusieurs associations.

La question migratoire, qu’elle soit abordée sous l’angle de l’expérience des migrants, des politiques publiques ou des mobilisations solidaires est aujourd’hui au cœur de nombreux débats de société. Dans un contexte ou l’instrumentalisation politique et l’émotion spontanée prennent souvent le pas sur la réflexion, cette rencontre propose de mettre en perspective différentes modalités de construction des savoirs et de diffusion de la connaissance sur ce sujet.

Dans l’esprit qui a présidé à la création de l’Observatoire des migrations dans les Alpes-Maritimes, nous proposons de faire dialoguer des acteurs de terrain avec des universitaires et, à travers leur production artistique, des réfugiés, dans une démarche de décloisonnement des savoirs. On interrogera la façon dont ces diverses formes de connaissances peuvent s’alimenter pour une meilleure appréhension des enjeux de la migration par un large public.

Programme :

– Présentation de l’approche et des travaux de l’Observatoire, Pinar Selek

– Thèse en cours : Militarisation de l’espace, rapports spatiaux de race et de classe à la frontière franco-italienne : une géohistoire du contrôle des « indésirables » dans les Alpes du Sud, Sarah Bachellier, doctorante à l’Université de Grenoble.

– Variété des écritures autour de la frontière : Le manège des frontières (ObsMigAM, 2020) et Les Sentinelles : Chroniques de la fraternité à Vintimille (Teresa Maffeis et Aurélie Selvi, 2020)

– Rencontre avec des acteurs de terrain :
– Rendre compte des actions à la frontière (Agnès Lerolle CAFFI, Emilie Pesselier ANAFE)
– Les publications de la Cimade
– Le réseau éducation sans frontière

– Vernissage de l’exposition créée par les usagers d’un espace d’accueil pour réfugiés, Marilou Sarrut, doctorante à l’Université de Paris Cité.

Les échanges entre étudiants, acteurs de terrain et universitaires pourront être poursuivis autour d’un apéritif offert par l’Université Côte d’Azur

Ouvert au public sur inscription :
https://framaforms.org/inscription-controles-aux-frontieres-co-constructions-et-partages-des-savoirs-msh-nice-1668435304

Commémoration pour Ahmed Safi, mort à la frontière.

La crise de l’accueil des exilés montre toute son horreur sur mer, mais aussi le long des voies terrestres.

Il y a quelques jours, lundi 7 novembre, Ahmed Safi, un jeune homme afghan de 19 ans, est mort sur l’autoroute A10 près de Vintimille, percuté par un véhicule alors qu’il tentait de rejoindre la France.

Des solidaires souhaitent organiser une commémoration pour lui, afin que cette mort ne soit pas passée sous silence.

Nous nous retrouverons ce dimanche 13 novembre à 11h au rond-point de Ponte San Ludovico, à la frontière sur le bord de mer, pour lui dire adieu et lui rendre hommage. Il y aura par la suite un pique-nique collectif au même endroit.

Apportez des fleurs, des bougies et tout ce que vous voudriez lui dédier.

La frontière de tous les dangers.

« Nous ne sommes pas à la hauteur de ce que doit être la France, dans la façon dont nous mettons en place des moyens pour accueillir les demandeurs d’asile et ceux qui, ayant obtenu l’asile, deviennent des réfugiés », avait déclaré Edouard Philippe.
Des actes, assez des paroles !

Alors que la France accueille les ukrainien+nes fuyant la guerre, les « autres » doivent risquer et perdre leur vie, souvent dissimulés sur le toit des wagons. Cette discrimination est intolérable. L’accueil des personnes cherchant refuge sur notre continent ne peut pas reposer sur des critères tels que l’ethnie ou la couleur de peau.

07/11/2022 : un jeune migrant afghan de 19 ans est percuté par un camion sur l’autoroute et décède, alors qu’il marchait vers la France.

16/06/2022 : un exilé égyptien meurt d’une balle reçue en pleine tête. La veille, une fourgonnette frigorifique transportant des migrants aurait refuser de s’arrêter lors d’un contrôle routier à Sospel. La police ouvre le feu et une course-poursuite s’engage jusqu’à Nice, dans le quartier des Moulins. Dans la fourgonnette abandonnée par le conducteur, on retrouve 5 migrants, dont l’un grièvement blessé à la tête, et qui décède le lendemain. Il était égyptien et avait 35 ans.

02/03/2022 : Un migrant meurt entre Vintimille et Menton, voyageant sur le toit d’un train.

01/02/2022 : Un migrant a été foudroyé sur un train à Latte (quartier de Vintimille) vers 14h. A l’arrivée des secours, le corps a été retrouvé carbonisé. Il est impossible de retracer son âge ou sa nationalité. La victime se serait accrochée au pantographe (dispositif qui abrite les fils à haute tension – situé sur le toit des wagons). Il serait entré en contact avec des câbles de 25 000 volts et serait mort sur le coup.

06/11/2021 : D’autres victimes ont été retrouvées dans la région. Le corps d’un migrant africain, en état de décomposition avancée, a été découvert dans une gorge sous le pont San Luigi, non loin de Vintimille. L’homme a probablement chuté en tentant de rejoindre la France de manière illégale.

08/10/2021 : Un migrant est monté sur le toit du train sur la ligne Vintimille Nice et est mort électrocuté.

29/08/2021 : Un homme a été électrocuté  dans le train « 80046 » qui a quitté Vintimille à 13h30 et s’est dirigé vers la France. Il s’agirait d’un migrant trouvé à la gare de Menton Garavan. La nouvelle ne fuit que maintenant . Certaines sources confirment la mort de l’homme, tandis que d’autres parlent même de deux étrangers morts frappés par la forte tension qui alimente les convois.

Drame dans l’après-midi dans la ville frontière où un migrant s’est noyé dans le plan d’eau devant le restaurant Sirena, sur la promenade Oberdan. Selon une première reconstitution, le jeune étranger était dans l’eau pour se laver, ou simplement pour se rafraîchir, lorsqu’il a glissé du rivage, se retrouvant dans la partie où les fonds marins sont plus profonds. Puis, poussé par le courant de la rivière Roja, qui coule à quelques mètres du lieu du drame, il a été traîné au large. Avec lui, il y avait un autre jeune étranger, qui a peut-être essayé d’aider son ami au péril de sa vie. Les deux jeunes ont été aperçus en difficulté par le maître nageur de l’établissement balnéaire voisin, qui s’est aussitôt précipité pour les récupérer et les ramener à la plage. Mais un seul des deux jeunes a été sauvé. Pour l’autre migrant, malgré les tentatives de réanimation du maître nageur, il n’y avait rien à faire.

23/05/2021 Le jeune Moussa Blade  avait 19 ans, il était arrivé depuis peu  dans la province d’Imperia.
Le 9 mai, le jeune homme avait  été battu à mort par trois Italiens à Vintimille. A l’origine des  coups violents, selon ce qui a été reconstitué,  une  tentative de vol d’un téléphone devant  Carrefour de la via Roma.
Les 3 agresseurs défendus par un grand avocat sont en liberté et sont sortis du tribunal avec un simple avis oral de dangerosité. Immédiatement après la sortie de l’hôpital , Moussa a été transporté à l’hôpital puis  transféré à Turin dans un centre de rapatriement  car il était en situation irrégulière en Italie et faisait l’objet d’un arrêté d’expulsion.
Le 23 mai il s’est pendu dans sa cellule avec ses draps .
Moussa se raconte dans cette video.

02/10/2020 Pompiers , policiers et plongeurs mobilisés pour rechercher un migrant qui serait tombé dans la Roja.

09/09/2018 : le corps sans vie d’un migrant échoué à 3 mètres de profondeur a été repêché hier par la capitainerie du futur nouveau port de Vintimille.

20/06/2018 : Un migrant d’environ 35 ans a été trouvé, sans doute mort noyé, par des passants, sur le rivage à Vintimille.

14/01/2018, Un migrant  qui pourrait être de nationalité Gambienne,  a été retrouvé matin décédé par électrocution en gare de Menton (Alpes-Maritimes), sur le toit de la locomotive d’un train en provenance de Vintimille (Italie). Les pompiers sont intervenus vers 6h00 pour prendre en charge la victime, précise le service départemental d’incendie et de secours (SDIS), Il s’était allongé au niveau de la caténaire et a subi de ce fait un arceau électrique qui l’a brûlé par électrocution, précise la police. Trois détonations avaient été entendues par les passagers et le conducteur du train peu après le départ de Vintimille (Italie), des témoins apercevant aussi des flammes, mais l’arrêt n’a été possible qu’en gare de Menton.

27/12/2017 : un jeune homme d’une vingtaine d’années, d’origine africaine, est retrouvé mort sur un talus de l’autoroute, après avoir chuté pendant son sommeil depuis la cabane abandonnée où il dormait en surplomb de l’A8 au niveau de Roquebrune-Cap-Martin.

26/08/2017 : un homme de 25 ans est retrouvé électrocuté dans le compartiment technique du train venant de Vintimille.

16/08/2017 : un homme Irakien de 36 ans, heurté par un train dans le tunnel de Peglia.

12/07/2017 : un jeune Gambien de 23 ans, heurté par un camion sur la via Aurelia entre la frontière et Vintimille. Selon des témoins, il était seul et la police a indiqué qu’il avait été reconduit en Italie par la police française il y a quelques jours.

13/06/2017 : un jeune soudanais âgé de 16 ans meurt noyé à Vintimille, dans la mer, à l’embouchure de la Roya.

23/05/2017 : Un homme sénégalais est retrouvé électrocuté dans le compartiment technique du train venant de Vintimille.

19/05/2017 : Un homme malien de 30 ans est électrocuté dans le compartiment technique du train venant de Vintimille.

17/02/2017 : un homme est électrocuté sur le toit du train venant de Vintimille. Il est retrouvé au centre de maintenance de Cannes La Bocca.

05/02/2017 : un migrant nord-africain, entre 20 et 25 ans, a été tué à Vintimille par un train régional français, qui se dirigeait vers l’Italie. Le drame se déroule à l’intérieur de la galerie « Dogana », la dernière avant la frontière avec la France. Douze jours plus tard seulement, le 17 février, un migrant est électrocuté sur le toit d’un train régional français au départ de Vintimille : le corps est retrouvé à Cannes.

04/01/2017 : Mohammad Hani, Lybien de 26 ans, est percuté par un scooter à Vintimille.

04/01/ 2017 : origine de Lybie,  Mohamad Hani, 26 ans, saute la clôture du camp de migrants installé dans le parc de la Roja et se fait renverser par un scooter qui passait à ce moment-là, mourant sur le coup.
Double drame : après quelques jours d’agonie, le retraité italien au volant d’une moto décède également.

27/12/2016 : un jeune migrant est renversé par un train alors qu’il traversait la voie ferrée Vintimille-Cannes dans le tunnel de la Mortola à Vintimille. À l’arrivée des sauveteurs et des secouristes,  il était encore en vie .
Il 
mourra malgré les tentatives de réanimation en raison des blessures profondes subies.

23/12/2016 : Il avait 25 ans ce  jeune algérien  décédé alors qu’il était tentait de rejoindre la France à pieds sur les rails près de Latte.
Il n’avait sur lui aucun document, mais le badge avec la photo qui avait été prise de lui la veille par les opérateurs de la Croix-Rouge italienne. « Il est arrivé seul vers 17h30 », a déclaré Valter Muscatello, le chef du camp d’accueil de migrants installé dans le parc de la Roja, qui, avec ses collègues, collabore avec la police pour retracer l’identité des jeunes et ainsi pouvoir pour lui donner une sépulture digne.

23/12/2016 : un jeune algérien d’environ 25 ans est percuté par un train à Latte.

22/11/2016 : Alimonu Kingsley, Nigérian de 23 ans, se noie, emporté par la Roya.

22/10/2016 : Un migrant est écrasé et tué par une voiture alors qu’il traverse la chaussée A8 près de Menton.

21/10/2016 : un jeune homme est percuté par une voiture sur l’autoroute A8.

07/10/2016 : Milet, 17 ans et Erythréenne est percutée par un camion sur l’autoroute.

06/09/2016 : un jeune homme d’origine africaine chute depuis le viaduc de Ste Agnès en tentant d’échapper aux forces de l’ordre.

19/03/2016 : un homme africain, hébergé au camp géré par la Croix Rouge Italienne, tombe du Pas de la Mort. Son corps est retrouvé le 21 mars.

De nombreux autres migrants ont été blessés, parfois très gravement lors du passage de la frontière, et ont été accueillis dans des hôpitaux français et italiens.

« Nous devons être plus déterminés à intercéder auprès des puissants, dont tu es une autre victime, afin qu’ils se préoccupent de la vie humaine, des personnes pauvres, de la paix et de la justice globale et pas seulement des intérêts économiques et du bien être d’un petit nombre. » – Omélie du Père Don Rito lors des obsèques de Milet.

 

23èmes Rencontres Cinéma et Vidéo de Nice

Du 24 au 26 Novembre 2022, se déroulera à Nice la nouvelle édition de ce festival dédié à la création. Le programme complet sera bientôt disponible, mais nous pouvons déjà annoncer que la soirée d’ouverture vous proposera le film « La Sentinelle », filmé en super 8 par l’équipe de Regard Indépendant, en hommage à Teresa Maffeis – qui était également membre de l’association. Texte et musique accompagneront le film en direct (performances de Sophie Perrone et Paolo Lizzadro).

Les Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice est un festival annuel qui a fêté ses 20 ans en 2018.

Rendez-vous des cinéphiles et cinéastes émergents, les Rencontres proposent des séances de projection de films argentiques, expérimentaux, régionaux et la diffusion des collections Super8 produites par Regard Indépendant et ses adhérents.

Les Rencontres portent bien leur nom puisque chaque année, des partenaires et des invités sont conviés au festival pour créer de nouveaux liens et proposer des programmations venant de tous horizons.

L’AdN s’expose : Rewinding Internationalism – Scenes from the 1990s

Les archives de l’AdN vont alimenter une partie de l’exposition Rewinding Internationalism: Scenes from the 1990s, qui se tiendra du 19 novembre 2022 au 31 mai 2023 au Van Abbemuseum de Eindhoven, aux Pays-Bas.

Réunissant plus de 35 artistes et collectifs, cinq nouvelles commandes et un certain nombre de projets de recherche collaboratifs, l’exposition explore l’internationalisme – en tant qu’idée et pratique – à partir de diverses perspectives. Revisiter ou « rembobiner » les années 1990 montre aujourd’hui un présent hanté par des questions, des événements et des chiffres qui remontent à trente ans auparavant.

Le programme du 19 novembre: 11.00 – 13.00 : Table ronde avec des artistes et chercheurs contributeurs dont Rouzbeh Akhbari, Aimar Arriola, Cecilia Barriga, Sara Buraya Boned, Sebastian Cichocki, Betsy Damon, Nancy Garin, Lubaina Himid, Felix Kalmenson, susan pui san lok / lok pui san, Didem Pekün, Guy Ouillon, Norbert van Onna, Bojana Piškur, Grace Samboh, Magda Stawarska, Linda Valdés et Paulina E. Varas. Modéré par : Nick Aikens

14h30 – 15h15 : Mots de bienvenue : Charles Esche (directeur Van Abbemusuem), Nick Aikens (commissaire, ‘Rewinding Internationalism’) et Sara Buraya Boned (Project Leader, Our Many Europes, L’Internationale).

17h30 – 17h45 : À l’écoute de l’eau. Performance conçue par Betsy Damon

18h00 : fermeture du musée