Archives de catégorie : ACTUALITE

Mardi 31 mars : le logement à Nice, ça cartonne !

MARDI 31 MARS VENEZ AVEC UN CARTON
ET  COUCHONS-NOUS SUR LA PLACE MASSÉNA
CÔTÉ  RUE GIOFFREDO A PARTIR DE 17h30.

NE LAISSONS PAS LE CHAMP LIBRE A L’INDIFFÉRENCE
« PAS D’EXPULSIONS SANS RELOGEMENT ! »

CARTONNE copyLa trêve des expulsions locatives se termine le mercredi 31 mars prochain. De nombreuses personnes vont devoir affronter cette épreuve qui est un véritable drame social. Celui-ci pourrait être évité si une véritable politique sociale du logement était menée à Nice. Pas de foncier disponible, argumentent  les élus, ou trop cher. Mais des immeubles entiers appartenant à des associations (ou, par exemple, au CHU de Nice, Mutuelle MGEN, etc…) sont vendus à de gros groupes immobiliers pour en faire des appartements de luxe, inaccessibles à la plus grande partie de la population qui vit et travaille à Nice. Les loyers y sont de plus en plus chers et Nice détient le record de France de ville la plus chère après Paris et l’Ile de France.
Extraits du rapport de la Fondation Abbé Pierre
…..Hausse des loyers, manque de logements sociaux, de centre d’hébergements, expulsions, copropriétés en difficulté, 115 dans l’incapacité d’assurer une solution à toutes les demandes… La crise frappe fort, et à tous les niveaux de la société. Après les promesses du gouvernement, après, aussi, quelques avancées, de nombreux retours en arrière laissent entrevoir un avenir sombre pour le logement en France.
Ensuite, nous dénonçons le problème, au printemps, de la reprise des expulsions locatives après la trêve hivernale. On pense que c’est contre-productif de mettre des gens à la rue parce qu’ils ne peuvent pas payer leur loyer. En effet, ensuite, l’État doit trouver des solutions, que ce soit le 115, les hôtels, les centres d’hébergement… Cela prend des années et c’est très cher. Il vaut mieux prévenir les expulsions, en trouvant une solution, en réfléchissant à la raison pour laquelle les gens ne payent plus leur loyer, en se demandant s’il ne faut pas plutôt trouver un autre logement moins cher, ou s’il faut que l’État indemnise les propriétaires pendant un temps. Enfin, et ça a été enfin  évoqué par la ministre du Logement, il faut sortir de la solution de l’hébergement à l’hôtel pour les familles. Les hôtels sociaux sont la solution la plus chère pour l’État : on paye des marchands de sommeil pour accueillir des familles dans des conditions extrêmement précaires. Il vaudrait mieux développer une gamme de logements très très sociaux pour les gens qui ont quelques centaines d’euros par mois. Car même les logements dits très sociaux aujourd’hui, qu’on appelle les PLAI, sont trop chers pour les familles au RSA. Ce serait un investissement de l’État, mais il permettrait de se passer du recours à l’hôtel qui lui coûte extrêmement cher. Et qui fait que certaines familles se retrouvent à partager le même lit, parents et enfants, pendant des années.

IMG_3050Des SDF, de plus en plus nombreux à dormir dans toutes les rues de Nice, sont suivis par des maraudes associatives. Quelles solutions apporte la ville ? Un Asile de nuit avec peu de place, et un temps d’hébergement de plus en plus court avec des horaires draconiens.

Nous demandons une véritable politique sociale au maire, aux collectivités locales et au préfet des Ales Maritimes .

Le 20ème rapport sur l’état du mal-logement en France en 2014.

L’association Habitat& Citoyenneté se joint à la manifestation contre la fin de la trêve hivernale,pour demander l’application de l’hébergement d’urgence toute l’année ,la nécessité d’avoir un toit n’étant pas limitée à la seule période hivernale.
L’hébergement est un droit fondamental:
Le droit au logement désigne le   droit pour chacun d’avoir un endroit pour vivre (logement personnel, logement social, foyer d’hébergement) qui soit   décent et salubre

La France reconnaît la valeur constitutionnelle du droit au logement. Ce droit a été réaffirmé dans la loi du 31 mai 1990 et son article 1 : « garantir le droit au logement constitue un devoir de solidarité pour l’ensemble de la nation ».
Le droit au logement est également implicite dans plusieurs textes internationaux sur les droits humains reconnaissant un droit à des conditions de vie dignes.
Explicite en France depuis la loi Quilliot du 22 juin 1982 (« Le droit à l’habitat est un droit fondamental »), le droit au logement a connu de nombreuses évolutions.
Depuis 2007, le droit au logement opposable est reconnu par la loi, permettant d’abord aux personnes les plus démunies, puis aux personnes dont le logement est jugé insalubre, indigne ou dangereux d’entamer un recours contre les pouvoirs publics, peu importe son niveau de ressource
Nous revendiquons de même l’application de l’inconditionnalité de l’hébergement d’urgence,c’est à dire l’application de la loi du Code de l’Action Sociale et des familles, CASF:L 345-2-2,que la ville de Nice( par le biais des CCAS,accueil de nuit) refuse d’appliquer en exigeant une situation administrative régulière pour les personnes et les familles,femmes,enfants,femmes enceintes,malades,femmes battues…. et les exclus de fait de leur droit à l’hébergement d’urgence qui leur est du .Un hébergement  pour tou-te-s et toute l’année.

« Le guide du manifestant arrêté »

Guide du manifestant

Le ministre de l’Intérieur perd ses nerfs, confond et assimile le mouvement associatif au terrorisme

cop-21-365x440Après avoir interdit les manifestations citoyennes autour de la COP21, voici que le ministre de l’Intérieur assigne à résidence M. Joël Domenjoud, en charge de la « legal team » de la coalition au motif qu’il ferait partie de l’ultra-gauche parisienne qui veut remettre en cause la tenue de la COP. M. Domenjoud est tenu de pointer trois fois par jour au commissariat.
Si l’on avait besoin d’une confirmation que l’état d’urgence est un danger pour les libertés publiques, cette mesure en attesterait tant elle révèle que la lutte contre le terrorisme n’est ici qu’un prétexte pour interdire toute voix dissonante.
Comme nous l’avions craint, l’état d’urgence s’accompagne de mesures de plus en plus arbitraires.

D’ores et déjà nous demandons la levée immédiate de l’assignation à résidence de M. Joël Domenjoud.
Ligue des droits de l ‘homme

guide du manifestant arreteGuide du manifestant arrêté  indispensable élaboré  par le Syndicat de la Magistrature  qui rappelle  que le présent guide n’a pas vocation à se substituer aux conseils des professionnels du droit intervenant dans le cadre de la procédure pénale. Il n’a d’autre ambition que d’exposer les droits et devoirs des citoyens et de la puissance publique dans l’une des expressions majeures de la démocratie que constitue la manifestation

 

Moratoire sur la destruction des terres agricoles de la PLaine du Var à Nice

Un moratoire sur la destruction des terres agricoles de la plaine du Var ; le maintien et la restructuration du MIN à son emplacement actuel

La plaine du Var, liaison entre la métropole Nice Côte d’Azur et le Mercantour, parmi les plus fertiles d’Europe abrite une faune et flore d’une exceptionnelle diversité, dont plusieurs espèces en voie de disparition.Elle est menacée par une OIN (Opération d’Intérêt National) qui impacte 15 communes.
Sous le couvert de « Développement durable », « Eco-exemplarité » et « Croissance verte », cette OIN également dénommée « Eco-Vallée » est en réalité un giga aménagement :

  • 10.000 hectares de superficie, dont des zones humides et Natura 2000,450 hectares urbanisables,3 millions de m2 constructibles,2,5 milliards d’investissements publics/privés. [source : site EPA de la Plaine du Var]

Des projets démesurés et inutiles dont les impacts sur notre cadre de vie seront destructeurs et irréversibles. Une opération irresponsable.

Infos et pétition

Collectif Associatif Pour des Réalisations Ecologiques CAPRE 06 Nice, France


 

Marche mondiale contre Monsanto

marche monsantoManifestation mondiale contre Monsanto le 25 mai : Rendez-vous à Paris, Marseille et Strasbourg et à Nice !
Inscrivez vous

Marcherez-vous pour une agriculture durable et une alimentation saine le 23 mai 2015 prochain ?? A chacun de s’organiser localement pour faire vivre cet événement, de nombreux collectifs et associations ont déjà participé aux précédentes, n’hésitez pas à les contacter, Combat Monsanto ne se veut qu’un facilitateur.

 

 L’heure de la Vélorution a sonné !

TRAM DSCN1287ligne 2 :Enquête sur les pistes cyclables
Rien de prévu coté pistes cyclables sur l’ensemble du tracé en extérieur. ceci suite à une consultation auprès des commerçants en direct et des habitants autour du tracé via un ou plus bureaux d’accueil et infos. les participants ont voté pour la présence de stationnements voitures.
Des stations vélos bleus mais pas de stationnement vélos pour tous.
Théoriquement la consultation est terminée, priorité aux stationnements de part et d’autres, les vélos iront sur la prom…Début des travaux des voies extérieures dans 2 ans.
« réclamation possible » en envoyant un mail à la société tramway.nice.fr. Correspondante équipe INFOTRAM 0637861384 / 0489981729- tramway.contact@nicecotedazur.org.
la consultation pour les stations souterraines est en cours, en ce moment on va proposer de choisir quelles « essences végétales » on va planter, leur taille, etc
le maire avai144t interdit la com quant au tracé du T2 underground pendant les élections, mais là c’est bon, les niçois ont dit oui à Christian, alors c’est parti, bouygues et soletange bachi ont signé pour les travaux, la machine qui va creuser dessous avance de 1O mètres par jour et se mettra au travail en 2016…
Il existe une loi LAURE ou loi sur l’air, et notamment l’article 20 qui dit:
À l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines,
à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au
point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme
de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction
des besoins et contraintes de la circulation. L’aménagement des ces
itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de
déplacements urbains, lorsqu’il existe.
le texte existe, et il y a jurisprudence dessus, à savoir que des assos ont gagné des procès contre certaines municipalités, notamment à Lyon.

On se fait une Vélorution bientôt ?