Retour à Forbach.

Jeudi 30 Novembre 2017, 20:30

RETOUR A FORBACH
En présence du réalisateur Regis Sauder
Film documentaire

Régis Sauder revient dans le pavillon de son enfance à Forbach. Il y a 30 ans, il a fui cette ville, honteux d’un milieu qui ne lui offrait aucune perspective d’avenir. Entre démons de l’extrémisme et déterminisme social, comment vivent ceux qui sont restés ? Il les interroge, anciens camarades de collège, serveuse de bistrot ou adolescents croisés dans un square pour comprendre les causes du découragement planant sur la ville, tel un maléfice, et les raisons qui poussent les plus désespérés à se réfugier auprès du Front national.

Salle des fêtes – Le Pré des Arts, Espace de la Vignasse – 06560 VALBONNE

Commentaire des Visiteurs du Soir:

Un « beau documentaire lucide et cruel. »Télérama

 

19es Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice Public .

Les 19es Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice
Demandez le programme !
Regard Indépendant, c’est aussi sur facebook !

Toute l’équipe de Regard Indépendant a le plaisir de vous convier à la 19e édition des Rencontres Cinéma et Vidéo se déroulera du jeudi 30 novembre au samedi 2 décembre au sein de l’emblématique salle du cinéma Mercury et à la BMVR Louis Nucéra.

L’association Regard Indépendant structure depuis plus de dix ans son travail de valorisation de la création indépendante autour de l’utilisation du Super 8, par goût et par plaisir. Treize collections, plus de cent vingt films en sont issus, réalisés par une centaine de réalisatrices et de réalisateurs.

Le point d’orgue de cette édition 2017 sera la présentation, le samedi 2 décembre au cinéma Mercury, de notre collection de courts métrages en super 8 sur le thème « Frontière » en présence de leurs auteurs. En parallèle, nous poursuivons l’exploration de l’utilisation contemporaine de l’argentique avec des films signés Daphné Hérétakis, Filippo Filliger, Emmanuel Desestré ou Ben Barton. Ce sera aussi l’occasion de faire découvrir les résultats de notre tout nouvel atelier de développement de super 8 noir et blanc.

L’ouverture proposera le programme cannois de mai 2017 de nos amis anglais des Straight 8, le nouveau film de Julien Doigny venu de Bruxelles, un incroyable court métrage culte signé Jean-Pierre Bouyxou en 1968, et d’applaudir une performance originale de l’artiste Emmanuelle Nègre.

Une large part de ces trois journées sera, comme à l’accoutumée, dédiées à la création cinématographique régionale. Le public pourra découvrir une sélection de films d’école et d’ateliers ainsi que des courts métrages de réalisateurs et réalisatrices de notre région, animations, fictions, documentaires et expérimental. Nombre d’entre eux seront présents pour accompagner leurs œuvres et échanger avec public. Un coup de projecteur sera donné sur Girelle Production, nouvellement installé à Nice avec « Deux cancres » de Ludovic Vieuille.

Enfin, une table ronde sera organisée le vendredi 1er décembre à la BMVR Louis Nucéra « Écrire pour le cinéma, De l’écriture en ligne à l’écriture papier, histoires d’un aller-retour » avec un plateau d’écrivains, critiques et blogueurs venus parler de leurs écrits et de leur passion.

Les 19es Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice
Du 30 novembre au 2 décembre 2017
Cinéma Mercury – BMVR Louis Nucéra – Nice
Demandez le programme !
Tarif unique 4 € – Pass Rencontres 15 €
Contact : regardindependant@gmail.com / Tel : 06 23 07 83 52

L’Université de Nice ouvre ses portes aux étudiants réfugiés .

30 septembre 2017    L’université de Nice Sophia Antipolis  depuis 2015(historique ci dessous) propose de  faciliter l’intégration des étudiants réfugiés (ou en cours de demande), dans les cas suivants :
– cours de FLE (Français pour étranger), par différentes possibilités : cours de français général, cours de langue et culture françaises, et soutien linguistique (http://www.unice.fr/scl/cuefle/index.php?option=com_content&view=article&id=3&Itemid=105&lang=fr)
– reprise d’études dans les disciplines et les niveaux enseignés à l’Université de Nice Sophia Antipolis.
Pour cela, l’Université offre des possibilités d’exonération (totale ou partielle) de frais d’inscription .
2 commissions par an vont donc se réunir.
Les places sont malheureusement limitées, mais des possibilités réelles existent.
Si vous connaissez donc des personnes réfugiées (ou en cours d’obtention du statut) qui souhaitent reprendre des études, nous vous remercions de nous les adresser,

11 septembre 2016 – En tant qu’enseignants à l’Université de Nice Sophia Antipolis, et militants dans différentes associations,nous avons rencontré récemment la Présidente de l’Université à propos de l’accueil d’étudiants réfugiés.
Cette rencontre a été extrêmement positive et elle a donné lieu aux résultats suivants
1 Ouverture vers l’intégration d’étudiants étrangers réfugiés avec :
– exonération des frais d’inscription à l’Université
– exonération supplémentaire, si besoin, de frais d’inscription pour des cours de français pour étrangers dispensés à l’Université (cout actuel de ces cours : 2000 € pour 6 mois)
– souplesse administrative pour les documents à fournir, notamment en matière de diplôme, grâce au passage devant une commission d’équivalence et des tests de langue
– proposition d’accompagnement par des étudiants d’autres formations de l’UNS pour des aides diverses de ces étudiants (aide à la méthodologie universitaire, découverte de la région, etc.)
Ainsi, si, dans vos associations, vous rencontrez des personnes qui sont susceptibles de prendre ou de reprendre des études supérieures (bac minimum requis), en ce moment ou en cours d’année, merci de prendre contact avec nous

2- Mise en place d’un diplôme gratuit de français pour étudiants réfugiés.
Nous souhaitons mettre en place pour septembre 2017 une formation diplômante de langue et civilisation françaises, pour mettre à niveau ces étudiants. Ce type de formation existe déjà par ailleurs dans d’autres universités
Un programme pédagogique et une réflexion sur les aspects administratifs et financiers se réaliseront en cours de cette année

visuel-etudiants-refugies-vertical3- Proposition d’hébergement.
La Présidente a diffusé à l’ensemble de son personnel les besoins d’hébergements pour les personnes réfugiées.
Nous avons ainsi eu des retours avec des propositions d’hébergements de personnes (si possible étudiants) pour des courtes ou des longues personnes.
Ainsi, si vous connaissez des personnes qui demandent à être hébergées, merci de prendre contact avec nous.

N’hésitez pas à diffuser ces informations dans vos réseaux
En ces temps difficiles, de telles possibilités redonnent espoir.

23 septembre 2015 La présidente de l ‘Université  s’était déjà exprimée le 23-09 – 2015 : Déclaration  Université de Nice
« L ‘université Nice Sophia-Antipolis ne peut pas rester insensible au drame qui se noue à nos portes. Aussi, nous avons choisi de nous coordonner avec la CPU et les institutions en charge de ce dossier et d’accueillir des étudiants réfugiés en poursuite ou en reprise d’études. »

universite
Les équipes pédagogiques conserveront une totale liberté dans les choix des critères d’accueil de ces étudiants. Des financements exceptionnels peuvent être envisagés pour nous accompagner.

Nous espérons que la frontière franco italienne sera débloquée afin de permettre aux étudiants qui sont dans des campements de pouvoir bénéficier de cette aide aux études .
Karine  et Michel

 

 

14 ème Forum Social Départemental 06 .

 14 ème Forum Social Département 06

AdN est membre du Forum Social  Départemental 06, et  présentera l’expo photos Europe ouvre toi ! et participera à la  table ronde :  Quels projets, quelles revendications face à la « CRISE » migratoire ? 
vendredi 13 octobre à 19h
Théâtre « Les Loges »
18, Av Thiers – 06000 – Nice

Construire ensemble nos revendications politiques à moyen ou long terme, bâtir nos projets basés sur le respect des droits humains, pour arrêter cette « CRISE » aggravée par les nouvelles dispositions sécuritaires.
Intervenant.e.s : Teresa Maffeis, Hubert Jourdan, Francesca Peirotti, Nicole Scheck, Noëlle Damaj, Yohan Picher, Indiana Perigot, René Dahon.
Introduction et modération : Pinar Selek

Notre revendication en urgence est claire : l’accueil des exilé.e.s dans des conditions qui respectent leur dignité.

Mais, nous savons que la demande d’asile n’est qu’un expédient temporaire qui n’offre aucun droit (de travailler, de s’installer, de vivre dignement) et laisse donc ces personnes en situation de grande précarité. Face à cette réalité qui va perdurer encore, quelles sont nos revendications politiques à moyen ou long terme ?

A partir de notre lecture de ce monde, enrichie des expériences et témoignages apportés par l’engagement solidaire, quels projets avançons-nous ?

Le programme