Ciné-Débat Merci Patron !

Vendredi 18 novembre à 18:30 – 20:30
Médiathèque de Contes

merci patronPour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus : leur usine fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH), à Poix-du-Nord, près de Valenciennes, mais elle a été délocalisée en Pologne. Voilà le couple au chômage, criblé de dettes, risquant désormais de perdre sa maison.
C’est alors que François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à
leur porte. Il est confiant : il va les sauver. Entouré d’un inspecteur
des impôts belge, d’une bonne soeur rouge, de la déléguée CGT, et d’ex-vendeurs à la Samaritaine, il ira porter le cas Klur à l’assemblée générale de LVMH, bien décidé à toucher le coeur de son PDG, Bernard Arnault.
Mais ces David frondeurs pourront-ils l’emporter contre un Goliath
milliardaire ?Du suspense, de l’émotion, et de la franche rigolade. Nos pieds nickelés picards réussiront-ils à duper le premier groupe de luxe au monde, et l’homme le plus riche de France ?
«Un film jubilatoire, moqueur et joyeusement combatif, salué par la
critique».
« Merci Patron » est le docu thriller humoristico-social à voir
absolument! »

La projection du documentaire sera suivie d’une discussion-débat avec Didier, Olivier et Benoît tous les trois militants du journal Fakir sur la région Niçoise.
Une vente du Journal Fakir ainsi que du DVD « Merci Patron » sera fera faite après le film.

« La mécanique des flux »au cinéma de Beaulieu avec AdN

Dimanche 27 novembre à 19H –
Cinéma de Beaulieu sur Mer

Avec AdN et collectif Roya

LA MECANIQUE DES FLUX
Un documentaire de Nathalie Loubeyre
la-mecanique-des-fluxAux frontières de l’Europe, des hommes et des femmes déterminés se battent pour surmonter les barrières que l’UE leur oppose. Avec pour seules armes la force de leurs rêves et leur vitalité, ils affrontent une violence qui ne dit pas son nom, décidant ainsi de leurs vies, envers et contre tout. Un autre regard, à la fois proche, sensible et cinématographique, sur cette réalité.

Infos

Solidarité avec Cédric et Pierre Alain

L’audience de Cédric aura lieu au tribunal correctionnel de Nice le 23 novembre à 13h30, comme Pierre-Alain .
On sera là !

p1300161Jeudi 20 octobre : Évacuation  de la colonie  de vacances « Les lucioles »,
propriété abandonnée de la  SNCF réalisée ce matin sous autorité du Procureur. 4 personnes ont été  mises en garde à vue à Auvare, et les 17 mineurs Érythréens qui s’y étaient réfugiés sous la protection des bénévoles ont été emmenés pour être pris en charge par les services départementaux, qui ont l’obligation de les accueillir.
Nous étions nombreux devant Auvare dès 18h30 pour exprimer notre solidarité. Trois personnes ont été relâchées, et Cédric est resté en garde à vue pour 24h.

Vendredi 21 : Audition le matin de Cédric à Auvare, en présence de son avocat. Dès 14h, les soutiens commencent à arriver sur la p1300329place du Palais.
L’après-midi, Cédric demande au juge d’être jugé immédiatement, cela lui a été refusé. Son avocat, qui apportait des observations pour compléter le dossier, a même été évacué d’Auvare par la police. De toute sa carrière d’avocat, il n’avait jamais été victime d’un tel acte (qu’il a porté à la connaissance du bâtonnier).
Il n’y aura pas de comparution immédiate aujourd’hui.
17h30 : l’avocat nous rejoint au TGI pour remettre des documents au parquet et s’informer du suivi. Pas de décision prise encore une fois. L’avocat est convoqué pour une nouvelle audition à Auvare pour assister Cédric. Il en est sorti à 22h30.

Samedi 22 : Mobilisation pour Cédric qui sera présenté devant le parquet le matin à 8h30 au TGI. A  14h, il a rencontré le juge des libertés et est sorti à 16h.

Dimanche 23 : Cédric Herrou accompagné par son avocate a déposé ce dimanche une main courante à la gendarmerie de Breil-sur Roya contre l’État. Poursuivi pour aide au séjour irrégulier, ce militant demande que la France prenne en charge les migrants mineurs qu’il ne peut plus accueillir chez lui.
Des habitants de Breil accueillent  les migrants .

L’audience de Cédric aura lieu au tribunal correctionnel de Nice le 23 novembre à 13h30, comme Pierre-Alain .
  Il lui est interdit de sortir du département, on lui a retiré son permis de conduire jusqu’au au procès, et il a obligation de pointer toutes les semaines à la gendarmerie.

Signez la pétition et faites-la circuler !

Un article de presse

Ouverture d’un lieu d’accueil de transit pour réfugiés à St Dalmas de Tende

A l’heure du démantèlement de la « jungle » de Calais, l’État prétend organiser l’accueil des réfugiés en les relocalisant dans des CAO sur tout le territoire.

logo-migrants-2016Or, nous, habitants de la vallée de la Roya, faisons face à une situation d’urgence croissante : suite à la fermeture des frontières par la France, notamment celle de Menton, la vallée de la Roya connait un afflux sans précédent de réfugiés en détresse, des femmes, des malades, des mineurs… dans des conditions sanitaires déplorables.

Aussi, notre collectif inter-associatifs de toute la région PACA, constitué d’individus (élus, médecins, infirmières, avocate, agriculteurs, etc.) et d’associations, sans réponse des pouvoirs publics (Gouvernement/Préfecture et le Conseil départemental des Alpes-Maritimes), qui fuient leurs responsabilités, a pris la décision d’ouvrir un lieu d’accueil humanitaire de transit dès ce soir.

Au vu de l’urgence humanitaire et sanitaire, il est indispensable que les pouvoirs  publics assument concrètement les conditions minimales de salubrité du lieu : eau, sanitaires, électricité, ainsi que les soins médicaux.

En cas d’expulsion de ce lieu, les autorités demeureront responsables de la mise en danger (Cf. les derniers décès sur l’autoroute Vintimille-Menton) de ces personnes d’autant plus vulnérables à l’approche de l’hiver, que l’on retrouve errant avec de multiples blessures, malades, en sandales dans la montagne… Les Pouvoirs publics ne peuvent continuer à se défausser de leurs responsabilités, en renvoyant indéfiniment et en toute illégalité les réfugiés en Italie, leur déniant ainsi toute possibilité de demander asile, et refusant aux mineurs isolés la protection qui leur est due.

Nous appelons les personnes, les associations et syndicats, les collectifs à manifester leur soutien à notre démarche, en particulier en cas d’expulsion.
Pour la coordination PACA de solidarité aux migrants

La police est déjà sur place mais n’a pas évacué .
On attend une tentative demain matin
Venez nombreux soutenir

le 18/10 2016

AdN est signataire

royacitoyenne@laposte.net

« Milet victime de notre hypocrisie »

milet-tesfamariamSamedi 15 octobre,  en présence de ses sœurs et de son frère, les obsèques de Milet  ont été célébrées en l’église de San Antonio de Vintimille qui héberge les familles réfugiées. Une immense tristesse face à ce drame.
L’évêque de Vintimille-San Remo, Don Antonio Suetta, a prononcé une homélie très forte (accessible ici).

Don Rito, le curé de l’église, a demandé pardon.
« Milet, nous sommes ici pour toi, tu es partie de ton pays d’origine en quête img_4137d’espoir (il écrit « recherche de »),en quête de paix et tragiquement dans notre Europe pacifique tu as perdu la vie.
Nous te demandons pardon, parce que nous en tant que simples citoyens et comme chrétiens, nous devons être plus déterminés à intercéder auprès des puissants, dont tu es une autre victime, afin qu’ils se préoccupent de la vie humaine, des personnes pauvres, de la paix et de la justice globale et pas seulement des intérêts économiques et du bien être d’un petit nombre.
En tant que communauté paroissiale nous poursuivrons (continuerons) notre engagement auprès de tes amis et de tant de personnes qui sont en voyage à la recherche d’espérance. Vous tous frères qui êtes en voyage, donnez la possibilité à nous, les chrétiens, de mettre en pratique l’évangile de notre Seigneur; de rappeler la parabole du bon Samaritain, en s’arrêtant auprès du frère qui est dans le besoin et en prenant soin de lui. »

Les personnes qui souhaitent participer aux frais de rapatriement de Millet à Asmara peuvent utiliser l’Iban suivant  (indiquez « per il rimpatrio di Millet ») :

C/C BANCARIO: CARIGE VENTIMIGLIA fil. 312
IBAN: IT03 N 061 7549 1100 0000 1549380