Des origines de « la messe des artistes »

1889_French_election_poster_for_antisemitic_candidate_Adolphe_WilletteConnaissez-vous Adolphe Willette, personnage à l’origine de « la messe des artistes » qui sera célébrée à Nice le 1° mars prochain ? Le CV de ce célèbre illustrateur fait apparaître plusieurs lignes à la fois troubles et précises : antidreyfusard durant l’affaire Dreyfus, collaborateur du journal « La libre parole illustrée » publié par le politicien antisémite Edouard Drumont, il se présente également aux élections législatives de 1889 à Paris, avec une affiche qui ne laisse guère de doute (ci-contre). Un square parisien (au pied du Sacré Coeur) portera cependant son nom à partir de 1927, et deviendra d’ailleurs un lieu de rassemblement des catholiques intégristes de Saint Nicolas du Chardonnet chaque lundi soir de Pentecôte. Plusieurs voix s’élèvent au sein du Conseil de Quartier Montmartre (qui propose une liste de noms alternatifs pour ce square le 25 mars 2003), et un voeu est déposé le 23 juin 2003 au Conseil Municipal du 18° Arrondissement afin de débaptiser ce lieu (« La nomination du square nommé Willette posait un problème et a sûrement, pendant de nombreuses années, choqué celles et ceux qui estimaient que c’était quand même extrêmement dommageable, le mot est faible, mais je n’en trouve pas d’autres » – Mme Lepetit, Conseillère). Ce voeu est adopté à l’unanimité. Le square sera rebaptisé (résolution adoptée lors du Conseil du 1° décembre 2003) « Square Louise Michel », le 28 février 2004. Mais à Nice, la mémoire de ce sinistre personnage rôde toujours, et certains sites internet gomment ou estompent sans vergogne ces traits obscurs qui pourraient faire tache.

Eclats d’ombre

éclats d’ombre

Au TNN de Nice
Lina Prosa
traduction Jean-Paul Manganaro

mise en scène Chiara Villa

avec Jeanne Barbieri, Émeline De la Porte des Vaux, Flavio Franciulli, Francisco Gil, Élisa Lucarelli, Luca Antonio Martone, Burçu Yilmaz assistante mise en scène & chant Jeanne Barbieri décor Chiara Villa, Stefania Coretti costumes Stefania Coretti lumière Victor Egéa vidéo Anne-Marie Van Dongen production VillaThéâtre coproduction Comédie de l’Est – CDN d’Alsace-Colmar avec le soutien de la DRAC Alsace-Champagne- Ardenne-Lorraine, de la Ville de Strasbourg, de la SPEDIDAM, de l’Institut Italien de la Culture – Strasbourg, de Fixioneers – Paris et du Teatro Studio “Attrice/Non” – Palerme Texte à paraître aux Solitaires Intempestifs

Arrêtée à l’âge de 27 ans par la police d’Istanbul, torturée, emprisonnée, l’exilée politique Pinar Selek ne voit pas le bout de son chemin de croix : 17 ans de procédure n’ont toujours pas suffi à la délivrer de l’acharnement judiciaire dont elle reste la victime. La brillante sociologue a commis l’imprudence de défendre les minorités auxquelles elle donne voix à travers ses écrits. Cette femme antimilitariste, engagée pour la liberté et les droits humains, dérange le pouvoir turc. Elle refuse de collaborer et sera accusée d’avoir commis un attentat. Lorsqu’elle sort de prison deux ans plus tard, l’opinion internationale se mobilise : l’Allemagne puis la France la prennent sous leur aile. Dans la tranchée de la poésie, la dramaturge italienne Lina Prosa tire de ce destin de martyre un texte puissant et allégorique. Elle dénonce avec ironie l’absurdité du procès et les errances abusives du pouvoir. Sous sa plume, l’exil d’une femme turque devient un drame universel. La troupe cosmopolite d’acteurs, dirigée par Chiara Villa, met en lumière le combat de cette intellectuelle militante et charismatique dans une mise en scène puissante et musicale.Dénonciatrice et éblouissante d’humanité, une pièce forte autour d’une figure contemporaine emblématique qui lutte pour la paix et l’égalité des droits.
Salle Pierre Brasseur durée estimée 1h45 spectacle à partir de 15 ans réservez

éclats d’ombre au Théâtre National de Nice

© 2017 Centre Dramatique National Nice Côte d’Azur · Direction Irina Brook · Promenade des arts 06300 Nice