Contrôle au faciès violent dans le TER Vintimille-Nice.

Une vidéo sur facebook montre l’évacuation violente d’une famille, dont la femme est enceinte, en gare de Menton-Garavan à la mi-février dernier. Témoignage : « Des CRS s’en sont violemment pris à un couple et à ses enfants lors d’un contrôle au faciès le 16 février en gare de Menton. La femme, enceinte, a fait un malaise et à été traînée sur le quai après que les CRS ont tenté de prendre leurs enfants pour les faire sortir du train. »

La video est visible ici pour ceux et celles possédant un compte facebook. Une autre video de contrôle au faciès est visible ici, prise le 20 juin 2015 dans le même TER. Car ce type de contrôle est systématique depuis près de 3 ans désormais.

le GRAF : collectif féministe à Nice

       Il y a plus d’un an est né un collectif féministe à Nice : le GRAF, Groupe de Réflexions et d’Actions Féministes.

GRAF, Groupe de Réflexions et d’Actions Féministes, créé en 2017, est un collectif de personnes humaines soucieuses du vivre ensemble. Les motifs premiers qui nous réunissent découlent de la prise de conscience de l’invisibilité des problèmes spécifiques liés aux mécanismes d’oppression du système de sexe-genre.

Notre collectif est autogéré, nous ne faisons donc pas partie d’une institution même si nous sommes en collaboration avec d’autres associations locales.

Le GRAF fonctionne par la volonté de créer des liens d’entraide et de cultiver la convergence des luttes. Pour ce faire, nos deux pôles de réflexion et d’action se nourrissent mutuellement : le premier explore les pensées féministes critiques autour des théories inter-disciplinaires et le deuxième se charge d’être sur le terrain, de créer des relais et de proposer des coups de main. Nous privilégions l’éducation populaire en considérant que les savoirs et les compétences de chacun·e doivent s’enrichir mutuellement.

Nous considérons le féminisme comme un projet de société, une vision du monde. Pour cela nous nous tenons fermement à ceci : si ce qui est, pourrait être autrement, nous nous devons d’œuvrer pour faire advenir l’autrement, ensemble.

Deux espaces d’action/réflexion sont proposés à celles et ceux qui voudraient nous rejoindre : un premier qui est au cœur du groupe, pour les personnes désirant s’engager et participer au fonctionnement du GRAF ; et un deuxième qui permet d’être tenu au courant des actions et des réunions collectives. Vous pouvez nous contacter à l’adresse ci-dessous pour nous rejoindre en nous indiquant le mode d’engagement vous préférez.

La liste mail et le blog sont en cours de création et seront communiqués bientôt.

L’ACCAN est née.

Association des Cueilleuses et Cueilleurs  d’Agrumes de Nice.

Une nouvelle association créée par Michel Courboulex un des fondateurs de l’AdN et créateur de la fameuse Gazette des Jardins.

L’ACCAN a pour but de promouvoir la multiplication, le greffage et sur greffage, la plantation, la récolte et l’entretien des agrumes, ainsi que tous les autres fruits et légumes exotiques et locaux, poussant dans la métropole niçoise.

  • elle a un objet scientifique : science participative en collaborations avec l’Inra, le Grab ainsi que tous les organismes de recherches médicales ; recensement des agrumes poussant déjà dans la Métropole, leur état sanitaire et leur production ;
  • paysager : remplacement des espaces laissés par les palmiers
    morts du charançon rouge par des agrumes et toute autre plante comestible adaptée à notre climat et à son évolution ;
  • social et éducatif: création d’emplois pour un métier à réinventer, agrumiculteur sans terre ; ainsi qu’à tous les traditionnels et futurs métiers liés à la transition écologique. Partage des fruits, créations d’ateliers de transformation. Vente de tous les produits liés au jardinage, du bois à la fleur, tout est bon dans le citron.
  • botanique et médical : en collaboration avec les pays qui cultivent et étudient les vertus des agrumes en Europe, autour de la Méditerranée et ailleurs. Plus de deux milliards d’agrumes produisent sur notre petite planète bleue ;

 culturelle et artistique  organisation de fêtes, de spectacles, édition écrite et audiovisuelle ;
  • solidaire et éthique : partage des fruits avec les plus démunis et entre les voisins, interventions dans tous les domaines liés à la pauvreté et à l’exclusion ;
  • touristique : les Anglais qui ont découvert nos rivages au XVIIe siècle ont été effarés par les oliviers, les agrumes et autres dattiers, Nice était alors la capitale des agrumes. Il ne tient qu’à nous redonner du lustre à ce blason.

Reportage de Eric Dehorter diffusé dimanche 18 mars après le journal de 19 h sur France 3 Nice et Marseille dans le cadre de l’émission Prioriterre

Plus d’infos

 

Le mois de mars à Nice sera féministe ou ne sera pas !

Le mois de mars à Nice sera féministe ou ne sera pas !
Le 24 mars
: Projection au cinéma Mercury organisée par le Collectif Droits des Femmes 06 : « We Want Sex Equality »

Le 25 mars : La librairie Mots du Monde propose une rencontre à la Zonmé avec Pinar Selek au sujet de l’intersectionnalité

Le 30 mars : Table ronde organisée par la LDH, Habitat & Citoyenneté, le GRAF, le Planning Familial et l’Université Nice Sophia Antipolis à travers l’Observatoire des Migrations

AdN membre du Collectif Droits des Femmes 06 participe à tous ces événements et espère vous y voir nombreux·ses !!

La Fête du Court Métrage Côte d’Azur

LA FÊTE DU COURT MÉTRAGE C’EST UNE SEMAINE POUR DÉCOUVRIR ET PARTAGER LA MAGIE DU CINÉMA COURT 🌟 🌟

Du 14 au 20 mars 2018, Héliotrope Asso, Un festival c’est trop court – UFCTC et de nombreux partenaires s’associent pour vous offrir des projections, des ateliers, et des animations gratuites pour tous et sur toute la Côte d’Azur !

Retrouvez l’équipe de la Fête du Court Cöte d’Azur à La Passerelle au port de Nice, qui vous accueille tous les jours du 14 au 20 mars de 10h à 18h

***********
Pour que l’événement rayonne sur toute la Côte d’Azur, Héliotrope Asso a réuni les villes #Nice#Cannes, comme « Ville(s) Ambassadrice(s) » au cœur d’un réseau dynamique de salles de cinéma, lieux municipaux, établissements scolaires & universitaires, associations…qui proposent de nombreux rendez-vous tout au long de cette semaine de cinéma.

Faire découvrir le film court et ses créateurs, pratiquer et créer des liens avec le public, tels sont les objectifs de la La Fête du court métrage
***********