18ième Festival Annuel CSF : La nuit et ses mystères

DU VENDREDI 07 FÉVRIER AU SAMEDI 15 FÉVRIER 2020
Cinéma Mercury – 16 place Garibaldi – Nice

• Chaque film est précédé d’une présentation et suivi d’une discussion avec le public.

• Tous les films sont en version originale sous-titrée.           

                

 Présentation des films et        animation des débats:
Josiane Scoleri,
Vincent Jourdan,
Guillaume Levil,
Joseph  Morder
Bruno Precioso.

Plus d’infos

Diffusion du film documentaire : « Murs de papiers »en présence du réalisateur.

 Murs de papiers en présence du réalisateur Olivier Cousin..
Rendez-vous pour la projection-débat le 19 février à 18h30 à la Maison de l’étudiant(5 Avenue François Mitterand- Nice)

Une permanence de sans-papiers dans le quartier de Belleville à Paris est l’unique décor choisi pour peindre les difficultés rencontrées par les étrangers désireux de faire leur vie en France.

Découvrez la Bande d’annonce.
Plus de 70 projections déjà organisées en France.
  • Gratuit : Inscrivez vous en cliquant sur ce lien
  • N’oubliez pas de communiquer au sujet de l’événement
  • Rendez-vous le 19 février 2020 à partir de 18h30 à la Maison de l’Etudiant (5 Avenue François Mitterrand, 06300 Nice)

 

AdN à Welcome Bienvenue Planvengut migrants.

AdN participera à  Welcome Bienvenue Planvengut migrants
qui aura lieu le samedi 15 février 2020 à Tarbes
au SET ( zone de Bastillac) 

Elle sera une deuxième édition puisque la première a eu lieu le 16 février dernier, relayant le manifeste pour l’accueil des migrants initié fin 2018 par Mediapart Regards et Politis, avec en son coeur le refus d’un repli identitaire mortifère et l’affirmation d’une culture locale, ouverte aux autres et se renforçant de leur apport.
Ce combat reste d’une actualité brûlante que nous déclinons dans l’ensemble de l’actualité sociale.

Les derniers mois ont sanctionné une progression importante de l’extrême droite, des politiques autoritaires et de violences sociales un peu partout en Europe comme dans le monde. Face à ces dangers, nombre d’Etats cèdent à la pression ambiante. Comment nier qu’il est plus porteur aujourd’hui de « taper » sur les migrants que de réfléchir et répondre nationalement comme à l’échelle européenne, aux conditions de leur accueil réel?

«  La France ne peut pas accueillir tout le monde ». Ces mots du Président Macron à l’automne ont fait mal à la tradition du droit d’asile, cédant sur le terrain des idées aux discours anxiogène, régressifs et ouvrant la porte à une politique de reprise du contrôle migratoire, discriminante à bien des égards (sur les accès à la santé, au travail…).
Sans préjuger des mobilisations passées et à venir, il devient un devoir humain que poursuivre la mobilisation.

Le programme
MATIN 11h. Etat des lieux local, régional et national de l’Année 2019 depuis le 1er Welcome migrants du 16 février 2019.
Décryptage des lois et des politiques en vigueur. Analyse de la situation par des acteurs de terrain.
13h. Repas.
Chants occitans pour animer l’apéro.
Bar. Repas solidaires avec assos, foot truck, tapas sur stand.
APRÈS MIDI. 14h30. Carrefour des solidarités locales régionales et nationales
Paroles des jeunes migrants ayant obtenu leur premier contrat de travail en 2019/ Témoignages de maires et d’élus, d’associations sur leurs gestes pour l’accueil/ Témoignages des acteurs culturels qui bougent avec et pour les réfugiés/ Retours sur l’accès aux soins/ Paroles de photographes et activistes qui agissent aux frontières…
FIN APRES-MIDI. 17h. Forum résistances, luttes et perspectives.
SOIREE. 19h. Apéro convivial et soirée festive avec groupes. Papet J ( Massilia), Ryon…
En parallèle des débats pléniers, on a un village de la résistance et de la solidarité avec les acteurs locaux agissant pour l’accueil des migrants.
* Un espace livres tenu par la librairie « les beaux jours » de Tarbes avec dédicaces et discussions présence d’auteurs.
* Une initiative « origines » avec historiens qui viendront casser l’idée français de souche et relégitimer tout l’apport des migrations dans notre vie quotidienne. ( association Arrens Marsous)
* Un espace enfants leur proposant des activités.
* Un espace expositions pour graphistes, peintres et sculpteurs locaux.

10 heures pour faire vivre la solidarité et l’alternative à l’inhumanité et la violence des politiques migratoires actuelles.
Oui l’accueil est une option et avec elle la mise en commun, le métissage et l’ouverture aux autres. #RefugeesWelcomeBienvenuePlanvengut #15fevrier #Tarbes

Et vous? On vous attend😉

 

Cinéma sans frontières présente « Le MIRACLE du SAINT INCONNU » .

Vendredi 24 janvier 2020 à 20h30
Cinéma Mercury – 16 place Garibaldi – Nice

Le MIRACLE du SAINT INCONNU
Film de Alaa Eddine Aljem Maroc2020–1h40–vostf

Au beau milieu du désert, Amine court. Sa fortune à la main, la police aux trousses, il enterre son butin dans une tombe bricolée à la va-vite. Lorsqu’il revient dix ans plus tard, l’aride colline est devenue un lieu de culte où les pèlerins se pressent pour adorer celui qui y serait enterré : le Saint Inconnu. Obligé de s’installer au village, Amine va devoir composer avec les habitants sans perdre de vue sa mission première : récupérer son argent.
Né à Rabat au Maroc, Alaa Eddine Aljem étudie le cinéma à l’ESAV Marrakech puis à l’INSAS à Bruxelles en master réalisation, production et scénario. Alaa travaille pour le cinéma et la télévision en tant que scénariste et assistant réalisateur avant de fonder avec Francesca Duca, Le Moindre Geste, une société de production basée à Casablanca. Alaa réalise plusieurs courts-métrages de fiction dont Les Poissons du Désert en 2015 qui remporte le grand prix du meilleur court-métrage, le prix de la critique et du scénario au Festival National du film au Maroc et est sélectionné dans de nombreux festivals internationaux.

Le Miracle du Saint Inconnu est son premier long-métrage en coproduction franco-marocaine, tourné à Marrakech. Lors du développement du projet, Alaa participe à Open Doors de Locarno et y remporte le prix ICAM, au Screenwriters’ Lab du Sundance Institute et à La Fabrique des Cinémas à Cannes en 2016.

la suite

Bonne nouvelle : « Defend Europe » perd son procès en cassation.

(image : Yannis Youlountas)

Yannis Youlountas, attaqué en Justice, ainsi que Jean-Jacques Rue, par les identitaires de Defend Europe, nous fait part de la défaite de ces derniers en Cours de Cassation (voir notre article relatant leur procès à Nice).

Jean-Jacques Rue et Yannis Youlountas (Nice 27/03/2018 ; au centre, leur avocat). Photo AdN.

Suite à l’échec de l’expédition anti-migrants en Méditerranée, durant l’été 2017 à bord du navire C-Star, les chefs identitaires espéraient se venger de la riposte antifasciste. Il espéraient aussi empêcher leurs opposants de les traiter de nazis.

DEFEND EUROPE BATTU EN CASSATION !
GAME OVER POUR LES « NAZILLONS » !

En juillet et août 2017, après un crowfunding financé par le Ku-klux-Klan, une brochette de jeunes hipsters identitaires européens avaient fait le tour de la Méditerranée à bord du navire C-Star pour essayer d’entraver les sauvetages en mer des migrants tentant la traversée.

Aucun état ni aucune institution n’était intervenu pour les empêcher de nuire. Aucun tribunal n’avait condamné les membres de cette sinistre expédition à l’encontre de personnes en situation de détresse. Une seule fois, les responsables du C-Star avaient été interpellés à Chypre, mais bizarrement relâchés alors qu’ils étaient en garde à vue.  Continuer la lecture de Bonne nouvelle : « Defend Europe » perd son procès en cassation.