Archives de catégorie : Films Art et Essai

Ciné-mardis à l’Espace Magnan.

CINÉ-MARDIS à L’espace Magnan

Thème : « Liberté »

Mardi 27 octobre | 20H |
VERA DRAKE (2004, réal 2004. Mike Leig)
Accompagné d’un débat avec Le Planning Familial


Londres, 1950. Vera Drake vit avec Stan, son mari, et leurs deux enfants, Sid et Ethel. Vera est femme de ménage, Stan mécanicien dans le garage de son frère. Sid apprend le métier de tailleur, Ethel est ouvrière dans une fabrique d’ampoules électriques. Vera se dépense sans compter pour sa famille et ses voisins. Dans le plus grand secret, elle aide aussi bénévolement des jeunes femmes à avorter.

 

Le 1er semestre de l’année 2020 aura été synonyme de contraintes : sanitaires, sociales, économiques, relationnelles, professionnelles, évènementielles… Pour contrebalancer cette période plus que déroutante, l’Espace Magnan a donc souhaité vous proposer une saison cinématographique 2020/2021 dédiée intégralement à la Liberté !

Au fil de nos Ciné-Mardis de ce premier trimestre, nous vous inviterons à réfléchir sur la liberté d’expression (Kabullywood, Système K) et à partir libres sur les routes (American Honey, Easy Rider), destins (Monika, Les Ailes du désir) ou quêtes (Les Ascensions) que vous aurez choisis.

Toujours sur ce thème, nous donnerons carte blanche à trois associations : Le Planning Familial partagera avec vous son engagement au sujet de la liberté d’avortement à travers Vera Drake, Cinéma Sans Frontières vous invitera à une réflexion sur l’imaginaire face à l’oppression et l’enfermement via Le Baiser de la femme araignée et Les Ouvreurs vous proposerons d’échanger sur la question de la construction de l’identité et du genre suite au visionnage de l’excellent Tomboy.

Nous vous convierons également à rencontrer le réalisateur Xavier Ladjointe qui, assisté du conférencier Vincent Jourdan, nous présentera Armonía, Franco et mon grand-père, film dans lequel il aborde avec finesse ses recherches sur son passé familial en rapport à l’exil des populations sous l’Espagne franquiste.

Enfin, l’impétueuse association Il était un Truc… nous offrira, dans le cadre du festival OVNiune soirée courts-métrages riche en poésie, en éclectisme et en expérimentations en tous genres. À ne pas louper !

Nous espérons vivement vous retrouver libres, heureux et nombreux à nos côtés pour cette première édition des Ciné-Mardis !

À bientôt !

Marie-France Leccia, programmatrice des Ciné’Mardis

CYRIL CONTRE GOLIATH Ciné/rencontre en présence des réalisateurs

Ciné/ rencontre, en partenariat avec le journal La Strada, autour du documentaire

CYRIL CONTRE GOLIATH
Cinéma de Beaulieu, jeudi 22 octobre – 20h
en présence des réalisateurs Thomas Bornot et Cyril Montana

L’histoire de ce village « privatisé » par Pierre Cardin soulève plusieurs questions. D’emblée il nous rappelle « Les furtifs » le dernier ouvrage d’Alain Damasio: « Partout où cela s’avérait rentable, les villes ont été rachetées par des multinationales pour être gérées en zones standard, premium et privilège selon le forfait citoyen dont vous vous acquittez ».Pierre Cardin qui est le « saigneur » de ce village caractérise cette mainmise des marques sur la société. Il fut le précurseur de cet état d’esprit dit «corporate ». Mais surtout ici se pose le problème de la «gentrification» qui prend la création comme alibi pour modifier la sociologie d’un territoire, vaste sujet qui sera évoqué en la présence du réalisateur Thomas Bornot et du protagoniste principal du documentaire, Cyril Montana qui nous rapporterons certainement les points de vue glanés lors de leur tournée promotionnelle pour leur film à travers la France.

Ciné-mardis à l’Espace Magnan

Les Films à l’affiche des CINÉ-MARDIS !

Du 29 septembre au 15 Décembre 2020 | 20h
Tarif à la séance : 5€ – Carte fidélité : 5 places achetées = 1 place offerte
Infos : www.espacemagnan.com
A vos agendas – programme 1° trimestre : 11 films
Mardi 29 septembre | 20H | KABULLYWOOD (2017, réal. Louis Meunier)
*
Mardi 6 octobre | 20H | MONIKA (1952, réal. Ingmar Bergman)
Mardi 13 octobre | 20H | AMERICAN HONEY (2016, réal. Andrea Arnold)
Mardi 20 octobre | 20H | SYSTÈME K (2019, réal. Renaud Barret)
Mardi 27 octobre | 20H | VERA DRAKE (2004, réal 2004. Mike Leig)
Carte blanche – Le Planning Familial
*
Mardi 3 novembre | 20H | LES AILES DU DÉSIR (1987, réal. Wim Wenders)
Mardi 10 novembre | 20H | ARMONÍA, FRANCO ET MON GRAND-PÈRE (2017, réal. Xavier Ladjointe) – Rencontre avec le Réalisateur Xavier Ladjointe
Mardi 17 novembre | 20H | LE BAISER DE LA FEMME ARAIGNÉE (1985, réal. Hector Babenco) – Carte blanche – Cinéma Sans Frontières
Mardi 24 novembre | 20H | LES ASCENSIONS (2014, réal. Werner Herzog)
*
Mardi 1er décembre | 20H | Soirée Courts Métrages | Carte blanche – Il était un Truc…- Festival OVNi
Mardi 8 décembre | 20H | TOMBOY (2011, réal. Céline Sciamma) – Carte blanche – Les Ouvreurs
Mardi 15 décembre | 20H | EASY RIDER (1969, réal. Dennis Hopper)

« L’oeuf dure » de Rémi Lange au Mercury

Vendredi 30 août à 20h30 au cinéma Mercury à Nice

***SEANCE SPECIALE IN&OUT en partenariat avec AdN***
L’ŒUF DURE de Rémi Lange, en présence du réalisateur et de son comédien Dafy Adriano.

« Le propos est caustique, drôle, et d’une belle intelligence (….). Voilà donc un film absolument jubilatoire, d’une poésie très touchante qui rend hommage à toutes les formes de différences dans notre société. » Avoir-Alire https://www.avoir-alire.com/l-oeuf-dur-la-critique-du-film

Après « Omelette » et « Les yeux brouillés » tournés avec une caméra super8, voici, à l’heure de la HD, le troisième volet des journaux filmés de Rémi Lange. Ou comment parler différemment de PMA et d’homoparentalité.

LE FILM
Rémi rencontre Dino, un jeune artiste marseillais qui tombe amoureux de lui. Peu après leur rencontre, Dino annonce à Rémi qu’il veut un enfant. La difficulté est alors de trouver une femme qui accepte à la fois de leur faire un enfant… et d’être filmée, de la rencontre à l’accouchement !

Quelques critiques du film

–Le Journal du Dimanche : « Malin, touchant et surtout aussi drôle que son titre le promet. Rémi Lange a le bon goût de ne jamais se prendre au sérieux tout en s’emparant d’un sujet qui l’est. Surprenant et audacieux. »
—Les Inrocks : « Un film par définition très étrange, puisqu’on le voit être tourné par les gens qui jouent dedans. Une ambiguïté qui atteint les personnages mêmes, qui finissent par douter de leur identité, notamment sexuelle, de la nature de leur vrai désir. Souvent drôle, L’œuf dure ne ressemble pas à grand-chose de connu, et c’est l’une de ses principales vertus. »
—Gay-marseille.fr : « Déjanté ! »
—Garçon Magazine : « Un film juste et poignant. Au-delà de l’aspect volontairement autobiographique de son nouveau film, Rémi Lange nous offre une plongée dans le quotidien d’un couple homosexuel aspirant à la parentalité. Dans cette comédie sentimentale et poétique, il aborde sans compromis les difficultés et les moments de doutes pour un résultat qui sonne juste à chaque instant. »

—Avoir-Alire : « Le propos est caustique, drôle, et d’une belle intelligence (….). Voilà donc un film absolument jubilatoire, d’une poésie très touchante qui rend hommage à toutes les formes de différences dans notre société. » (Avoir-Alire https://www.avoir-alire.com/l-oeuf-dur-la-critique-du-film).

—« Hilarant ! » (Chéries-Chéris).
—« Une trilogie originale. » (Komitid)
—« Un film OVNI à la lisière du reportage et de la fiction. Pour amateur du genre ultra décalé ! » (Cinéma La Scala de Thionville)

La bande-annonce du film : https://www.youtube.com/watch?v=H5vtgXhlyg8