Archives de catégorie : CINE

Cinéma Sans Frontières présente Makala.

Vendredi 12 Janvier 2018 à 20h30
Cinéma Mercury – 16 place Garibaldi – Nice
MALAKA
Documentaire de Emmanuel Gras – France – 2017 – 1h36

Au Congo, un jeune villageois espère offrir un avenir meilleur à sa famille. Il a comme ressources ses bras, la brousse environnante et une volonté tenace. Parti sur des routes dangereuses et épuisantes pour vendre le fruit de son travail, il découvrira la valeur de son effort et le prix de ses rêves.
« Le documentaire est un genre extrêmement large, allant du reportage journalistique, au documentaire d’auteur et informatif jusqu’à la forme expérimentale. Je pourrais dire que je suis cinéaste avant d’être documentariste mais je tiens à défendre un documentaire qui puisse être de cette forme-là qui est en réalité une démarche de cinéaste. Je pense que si l’on est trop éthique, on ne fait pas de documentaire. Car en réalité, pour un documentaire comme Makala, je pense que le réalisateur raconte davantage son propre point de vue sur les choses que la réalité qu’il est en train de voir. Je rends compte pour ma part de la réalité que j’ai vu en accentuant ce qui m’a le plus touché et en en occultant d’autres qui auraient expliqué la situation sociale. Lorsque l’on ajoute ensuite là-dessus de l’éthique ou de la morale, cela devient très vite compliqué. Il n’y a pas de règle qui définisse la limite de ce qui est éthique : tout dépend de sa propre sensibilité. » (Emmanuel Gras)

Infos

Zéro Phyto :Ciné débat en présence du réalisateur.

Ciné-échange en présence du réalisateur du documentaire Guillaume Bodin
A Cinéma  Mercury de Nice mercredi 17 janvier à 20h30.

SYNOPSIS
Les cantines biologiques se développent presque aussi rapidement que l’arrêt des pesticides dans les communes françaises. Des femmes et des hommes, conscients de leurs responsabilités en termes de santé publique et d’environnement, agissent pour des paysages en transition au travers d’initiatives vertueuses !

PLUS D’INFORMATIONS
Après Insecticide mon amour, le réalisateur Guillaume Bodin présente Zéro phyto 100% bio, son nouveau documentaire. Une enquête passionnante sur plusieurs communes françaises qui n’ont pas attendu l’entrée en vigueur le 1er janvier 2017 de la loi Labbé interdisant l’utilisation de pesticides dans les espaces publics pour changer leurs pratiques. Ce film met aussi en avant les pionniers de la restauration collective biologique et leurs partenaires : associations, entreprises, agriculteurs, ingénieurs, artisans qui ensemble contribuent à l’amélioration de la qualité des repas dans les collectivités. Les associations Générations Futures, Bio Consom’acteurs et Agir Pour l’Environnement sont à l’initiative de ce projet.

UNE PETITE RÉVOLUTION EST EN MARCHE DANS LA GESTION DES ESPACES VERTS.
À Versailles, Miramas, Grande-Synthe, Langouët et Laurenan, la présence de pesticides chimiques de synthèse dans les espaces publics est déjà de l’histoire ancienne. À budget constant, voire inférieur, ces villes et villages arrivent à maîtriser les herbes folles autrement et fleurir ou cultiver des surfaces auparavant inutilisées. Cette dynamique écologique renforce les liens sociaux, permet de préserver la santé des techniciens comme des citoyens et engendre d’autres projets, notamment culturels.

Privilégier les espèces vivaces et endémiques, aider les professionnels et les citoyens à adopter de nouveaux réflexes, inciter les entreprises à innover pour mieux répondre aux nouvelles pratiques paysagères sont autant d’actions qui participent à une gestion écologique globale des villes, tout en respectant la santé des habitants.

DU 100% LOCAL ET BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE, C’EST POSSIBLE !
Le projet de loi imposant 20 % de produits issus de l’agriculture biologique dans la restauration collective n’a pas été adopté au Sénat, mais cela n’a pas empêché certaines communes de prendre les devants.
À Mouans-Sartoux, la régie agricole municipale répond à l’essentiel des besoins alimentaires de la commune. Le reste est fourni par des fermes biologiques locales.
À Langouët comme à Paris, dans les 2e et 5e arrondissements, les élus ont adopté des mesures drastiques pour améliorer la qualité des repas et collaborent étroitement avec des agriculteurs bio et des associations de leur région.
Comme le dit le maire de Barjac, « nourrir, c’est aimer », alors pourquoi « lésiner » quand il s’agit de nourrir nos enfants ? Les populations des hôpitaux, des prisons, des écoles ou des maisons de retraite n’ont-elles pas droit à une alimentation saine et de qualité ?

Conscients de leurs responsabilités en termes de santé publique et d’environnement, ces acteurs de terrain ne livrent pas de solutions toutes prêtes, mais décrivent plutôt les étapes qu’ils ont franchies pour mener à bien leurs projets. Leur expérience montre que toutes les communes, quelles que soient leur taille et leur couleur politique, peuvent changer leurs pratiques.

Flyers et affiche à télécharger ici ►► www.dahu.bio/evenements/projections/279-zero-phyto-100-bio-a-nice
Nombreuses infos sur le site du cinéma https://mercury.departement06.fr/Sur le site du film www.0phyto-100pour100bio.fr
Toutes les avant-premières www.dahu.bio/evenements

UN HOMME INTÈGRE

Dimanche 21 Janvier 2018, 20:30
Lundi 22 Janvier 2018, 20:30
Les visiteurs du soir de Valbonne présentent

UN HOMME INTÈGRE
Mention spéciale: Prix Un certain Regard, Cannes 2017 Pays: IranRéalisateur: Mohammad Rasoulof

 Avec Reza Akhlaghirad, Soudabeh Beizaee, Nasim Adabi
Synopsis:

Reza, installé en pleine nature avec sa femme et son fils, mène une vie retirée et se consacre à l’élevage de poissons d’eau douce. Une compagnie privée qui a des visées sur son terrain est prête à tout pour le contraindre à vendre. Mais peut-on lutter contre la corruption sans se salir les mains ?

Commentaire des Visiteurs du Soir:

La force du film de Rasoulof repose d’abord sur sa beauté formelle : la perfection de la photo, la beauté des plans. Au-delà du thème éminemment politique de la corruption généralisée, le film est aussi une tragédie universelle dont le héros (magnifique Reza Akhlaghirad ) précipite sa propre chute en refusant de renoncer à ses valeurs. Un grand film.

 

IRRINTZINA, le cri de la génération climat.

Les visiteurs du soir de Valbonne présentent
Lundi 29 Janvier 2018, 20:30
IRRINTZINA
Projection suivie d’un débat avec Alternatiba 06
Durée: 1h40
Réalisateur: Sandra Blondel, Pascal Hennequin
Film documentaire
Synopsis:

Face au sentiment d’impuissance que provoque l’extrême gravité du dérèglement climatique, des militants de l’organisation basque Bizi ! font un pari fou : construire en quelques années une mobilisation sans précédent en vue de la COP21 et lancer un grand mouvement non-violent pour le climat : Alternatiba. En multipliant les villages des alternatives, de petites victoires en grandes mobilisations contre les multinationales des énergies fossiles et les banques qui les soutiennent, le film raconte les étapes de cette mobilisation. Irrintzina, c’est un cri d’alarme sur l’effondrement de notre monde, le film d’une génération qui ne se résigne pas, qui crée et invente un avenir désirable où bataille écologiste et sociale rime avec plaisir et joie d’être ensemble.

 

CSF : Le marchand des quatre saisons de Fassbinder.

Vendredi 15 Décembre 2017 à 20h30
Cinéma Mercury – 16 place Garibaldi – Nice

Le marchand des quatre saisons
Film de Rainer Werner
Fassbinder – Allemagne – 1971 – 1h29 – vostf

En partenariat avec le Centre Culturel Franco-Allemand de Nice, avec la participation de Dr. Martin Ganguly, Professeur de pédagogie, d’éthique et d’éducation civique, responsable pour les écoles de la Berlinale.

Hans Epp est un personnage très sociable qui tente d’obtenir le respect de chacun. Malheureusement, son existence est parsemée de nombreux revers, notamment sentimentaux. Il tombe en dépression…

Infos