Titicut Follies avec Cinéma Sans Frontières.

Vendredi 24 Novembre 2017 à 20h30
Cinéma Mercury – 16 place Garibaldi – Nice
Titicut Follies
Film de Frederick Wiseman – USA – 1967 – 1h24 – vostf

Bridgewater (Massachusetts), 1967. Frederick Wiseman tourne Titicut Follies, son premier film, dans une prison d’État psychiatrique et atteste de la façon dont les détenus sont traités par les gardiens, les assistants sociaux et les médecins à l’époque. Ce qu’il révèle a valu au film d’être interdit de projections publiques aux États-Unis pendant plus de 20 ans. Témoin discret et vigilant des institutions, Frederick Wiseman pose, avec Titicut Follies, les bases de ce qui fait son cinéma depuis 50 ans.

«J’ai toujours une petite liste dans ma tête… Je fais des films sur la vie institutionnelle parce que ça donne une trace de la vie quotidienne américaine, pour que l’ensemble soit un document sur la façon dont nous vivons à notre époque». (Frederick Wiseman)

Cinéma Sans Frontiéres

Roya Citoyenne vivra!

Ordonnance de référé ROYA CITOYENNE 16 Novembre 2017L’association Défendre la Roya demande la dissolution de l’association Roya Citoyenne.

Le  délibéré rendue jeudi 16 novembre à 14 h au TGI de Nice .

L’association « Défendre la Roya » a été déboutée de sa demande, elle devra payer à Roya Citoyenne 5000 euros et 2000 euros de pour les frais de procédure. Ordonnance de référé

L’association « Défendre la Roya », avatar du conseiller régional Front national Olivier Bettati créée pour l’occasion en juin 2017, a pour unique objectif : obtenir la dissolution de Roya citoyenne, car nous commettrions des actes illégaux en apportant aide et soutien aux migrant-e-s et réfugié-e-s, et nos actions ne seraient pas conformes à nos statuts : elles instaureraient un trouble à l’ordre public !
Elle draine tous les tenants de l’extrême droite, de la haine, du repli sur soi et du rejet de l’autre, avec cette équation clamée sur l’affiche invitant à sa réunion publique à Breil le 6 octobre : « Migrants, Vols, Violences, Stop ! ».
Si cette association fantoche qui, hors de cette action en justice n’a eu aucune existence réelle, obtenait gain de cause, cela constituerait alors une menace jurisprudentielle sans précédent pour toutes les associations quelles qu’elles soient, et plus particulièrement celles qui apportent un soutien aux migrant-e-s et réfugié-e-s.
Fier-e-s de nos actions et de nos convictions, nous nous rendons confiants à cette assignation, et nous vous invitons à être présents à nos côtés :
A l’issu de l’audience de ce vendredi 13 octobre au Tribunal de Grande Instance de Nice, le jugement a été mis en délibéré au 9 novembre  et reportée au 16 novembre.

Roya citoyenne

 

Rendez-nous nos panneaux d’affichage !

Depuis 2013, nous réclamons la réimplantation des panneaux d’affichage associatifs à Nice… Ci-dessous, copies des réponses du maire depuis le début… Pourtant, de l’espace vient d’être trouvé pour la propagande municipale, perchée sur des tableaux lumineux Place Masséna .Et pourtant, des idées d’affichage, nous en avons !

Et le maire a choisi celle ci !

estrosi_8mars_2013estrosi_31octobre_2013estrosi_2janvier_2015

 

 

 

EXPRESSION_LIBRE
L’AdN va organiser une action pour le retour des panneaux devant la médiathèque, et en faire installer d’autres dans tous les quartiers de la ville. Une réunion de préparation aura lieu – envoyez-nous un mail si vous êtes intéressé+e.