VIDEO : Contrôle au faciès dans le train Vintimille-Nice.


Contrôle au faciès dans le train Vintimille-Nice par ADN-NICE

Samedi 20 juin 2015, sur la ligne SNCF Vintimille-Nice, la Police de l’Air et des Frontières monte dans le train à la station Menton-Garavan pour un contrôle d’identité. Seules les personnes de type africain subsaharien se voient demandé leur passeport. Alors que l’Etat Français vient d’être condamné pour cause de contrôle au faciès par la cour d’Appel de Paris, la pratique est encore de mise aux abords de la frontière franco-italienne par la police française. Être noir ne peut préjuger de la liberté et légalité de circulation dans l’espace Schengen.

Expo : Vingt photos ceintes

Lors de son dernier voyage en Cisjordanie, dans le camp de réfugiés d’Aïda, agglomération de Bethléem, Olivier est revenu avec un blog et des pellicules chargées d’images.
BAUDOIN
Chacune des photos sera une invitation à parler des gens, du quotidien Palestinien.
Olivier a choisi de «regarder la situation depuis la Palestine», c’est un choix volontaire, Ce n’est pas forcément un choix partisan. Pour lui, la volonté de «se mettre à cheval sur le mur de séparation en béton armé» pour regarder des deux côtés est impossible et inutile. C’est cautionner la fracture, les nombreuses autres séparations. C’est masquer l’existence des mille autres blessures. Pour n’en montrer qu’un symbole cru et dur. Se donner une vue froide et distante. Il a choisi l’immersion.

Olivier repart le 10 juillet, il va poursuivre son carnet de voyage. Cette exposition est une étape de travail. Une invitation à parler de la situation en Cisjordanie d’une façon sensible, humaine.

Avec le soutien de : du Sept-Off, d’Uni-Vers-Photo et de Regard Indépendant.

Dossier de presse
Actualités Olivier Baudoin
Le blog « Palestine »

Vintimille, cul-de-sac humanitaire.

Sur la plage de Vintimille, c’est désormais la survie, dans des conditions épouvantables, malgré la présence des associations humanitaires et la solidarité citoyenne. La plupart des personnes ont choisi de rester sur les rochers et non à la gare, le camp de fortune s’arrêtant à la frontière française, à la grande satisfaction de M. Guibal, député-maire de Menton.

Deux manifestations le samedi 20 juin : une à la frontière sur territoire français, l’autre dans la ville de Vintimille.

La manif française reste du côté français de la frontière, la police italienne refusant que l’on s’étende sur leur territoire. Une soixantaine de personnes. Peu de jeunes… Le préfet ne nous autorise pas à manifester non plus, mais nous persistons ; jusqu’à ce que la police française détourne la circulation en amont afin que nous restions totalement isolés. La frontière fermée, on ne passe que pour aller chercher sa voiture garée côté italien, individuellement, avec une escorte policière pour chaque personne.

Puis arrive M. Guibal, député-maire de Menton, avec qui nous tentons de dialoguer. Ses réponses sont celles d’un trac sur papier glacé et glaçant. « Je suis profondément humaniste« … « Les migrants ont tout ce qu’il faut« … « Le problème n’est pas d’avoir des actes humanistes, mais de prendre des décisions responsables. Vous savez ce que c’est la responsabilité ?« … « Le gouvernement, et je suis d’accord avec lui, ne veut pas ouvrir la frontière« … « J’aimerais bien que l’ONU autorise Frontex et certains pays de l’Union Européenne de monter une opération militaire pour intervenir dans les eaux territoriales Lybiennes et détruire les navires« … Quand aux personnes réfugiées courant un risque pour leur vie dans leur pays : « Moi je vous dis qu’il ne faut pas qu’ils rentrent en France« . Avant de nous assurer que, de toutes façons, ça va plutôt bien en Afrique.

DCIM101GOPRO

Puis, direction Vintimille. Les demandeurs d’asile ne sont plus dans le hall de gare et devant la gare, mais dans une annexe de celle-ci, comme les jeunes tunisiens en 2011. Manif italienne à Vintimille : 1 millier de personnes, essentiellement des jeunes. Un arrêt sous les fenêtres du Parti Démocrate italien, au pouvoir, pour lui demander de ne pas oublier les migrants… sans succès, les fenêtres se ferment avec dédain. Le peuple leur semble sans doute trop bruyant. Retour festif vers la gare… la mobilisation active ne doit pas cesser.

L’album complet de la journée est ici.

Mobilisation et collecte en soutien aux migrants bloqués à Vintimille

DCIM101GOPROUne mobilisation en soutien aux migrants aura lieu
samedi 20 juin à
14h
au Pont San Ludovic
(frontière Italienne, bord de mer).

Voici la liste actuelle des dons nécessaires pour les migrants ainsi que les lieux de collecte (si vous avez connaissance d’autres lieux, merci de nous le faire savoir).

URGENT : besoin également de petits sacs à dos (pour ranger leurs affaires) et de savons de mer (pour faire leur toilette dans l’eau de mer).

Logo_Volontario_CRI CROIX-ROUGE / CROCE ROSSA : 16 avenue Dante Alighieri – Vintimille (cliquez ici pour le plan)
Nourriture non périssable
Hygiène (brosses à dents, rasoirs, crème à raser)
logo-croix-rougeSous-vêtements hommes et femmes neufs
Chaussettes hommes et femmes neuves
Thé-café-lait – Gobelets
Biscuits secs
Sacs de couchage – Couvertures fines polaires

SECOURS CATHOLIQUE (cliquer sur l’image pour l’agrandir)
migrants_dons_secours_catho

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Association Au Coeur de l’Espoir (Nice) fournit chaque soir un repas chaud en cette période de ramadan.

Solidarité avec les migrants bloqués à XXMILLE

migrants_small_IMG_5345
Poste frontière Menton-Garavan

Le 16 juin,  la police italienne a procédé à l’évacuation d’une partie des migrants installés près du poste frontière du bord de mer de Menton Garavan.
Si vous êtes près du lieu, il est important d’apporter votre soutien, par votre présence physique, à ceux qui demeurent installés sur la plage, prêts à se jeter à la mer en cas d’intervention.
Des femmes, enfants et adultes campent dans et devant la gare de Ventimille dans des conditions plus que précaire La ville a installé des WC et douches.
Des associations apportent une aide alimentaire chaque jour .Le collectif associatif de Nice organise une collecte pour apporter un complément et soutenir ces initiatives .
Nous  saluons les breillois et breilloises qui ont apporté un grand soutien et aussi tous les citoyens et citoyennes des deux pays qui chaque jour offrent  leur amitié et de quoi survivre.

Si vous souhaitez participer à la collecte voici les produits dont ces familles ont besoin
Sous vêtements homme et femmes neufs
Chaussettes femmes et hommes  neuves
Fines couverture polaire
Fins duvets
Produits d hygiène, brosses à dent dentifrice, savons
Gobelets
Café – Thé –  Chocolat en poudre
Biscuits secs
Boitages thon lentilles haricots verts …
Lait – Sucre

Les besoins pouvant évoluer, vous pouvez joindre le 06.03.51.28.32.

migrants_small_P1200804

Sur le parvis de la gare de Vintimille