Tous les articles par admin

Appel : L’art, la politique et les carnavals indépendants à Nice dans les années 1990

Merci de faire circuler autour de vous !

Dans le cadre d’un projet de recherche et d’une exposition intitulés ‘Rewinding Internationalism’ nous recherchons des documents d’archives liés à un certain nombre d’activités artistiques, politiques et sociales qui se sont déroulées à Nice pendant les années 1990 et le début des années 2000.

Ces années ont été marquées à Nice par un grand nombre d’activités militantes et culturelles qui semble sans précédent dans l’histoire récente de la ville : Association pour la démocratie à Nice (AdN) en 1991 suite à la candidature de Jean-Marie Le Pen au conseil régional et leurs nombreuses collaborations avec des artistes et des producteurs culturels ; la pratique collective de Zou Mai et Nux Vomica et les Carnavals indépendants qui ont suivi, en partie en réaction à l’image touristique de Nice ; l’occupation d’une caserne abandonnée par le Collectif des Diables Bleus en 1999 et les six années d’activité collective qui ont suivi. Tous ces événements témoignent d’un mélange unique de pratiques politiques et artistiques, fondées sur un travail collectif et auto-organisé. Dans l’histoire de Nice – et même de l’Europe – il s’agit d’une micro-histoire inspirante d’artistes et de militant.e.s se réunissant pour imaginer et mettre en scène différentes manières de travailler et de vivre ensemble à une époque de mondialisation galopante d’une part, et de montée des nationalismes d’autre part.

Pourtant, cette histoire reste largement méconnue. Dans le cadre d’une exposition de grande envergure qui aura lieu au Van Abbemuseum aux Pays-Bas en novembre 2022 et à la Villa Arson en 2023, le commissaire et chercheur Nick Aikens a mené des recherches sur cette période à Nice. Après avoir parlé à plusieurs protagonistes de cette histoire, il cherche maintenant à rassembler des photos, des documents et des enregistrements liés à l’AdN, aux collectifs, aux carnavals et aux manifestations politiques de 1991 à 2004. L’espoir est qu’une sélection de ce matériel soit présentée lors des expositions aux Pays-Bas et à Nice. Ils seront présentés aux côtés d’autres études de cas et projets artistiques qui s’intéressent aux années 1990 et à la manière dont les artistes, les activistes et les intellectuels ont proposé différentes approches de l’internationalisme – que ce soit par le biais de la solidarité transnationale ou de projets ancrés localement qui ont insisté pour rester ouverts au monde, comme ce fut le cas à Nice.

Tout le matériel utilisé dans le cadre du projet d’exposition sera crédité et tous les coûts associés à la reproduction / mise en forme du matériel seront couverts. Le matériel peut être envoyé par courriel à n.aikens@vanabbemuseum.nl.

Veillez bien à laisser des informations claires, détaillant le type de document, les crédits d’un(e) photographe si nécessaire et vos coordonnées. Merci !

Nick Aikens (Curator, Van Abbemuseum)

L’expo photo AdN « Europe, ouvre-toi ! »

L’expo/reportage photo AdN sur la situation des réfugiés bloqués à Vintimille, depuis juin 2015 jusqu’à maintenant.
Le reportage de France 3 qui lui fut consacré est accessible ici.
Si vous souhaitez l’exposer dans votre lieu, contactez nous : 06.03.51.28.32.
Vous pouvez également acheter ces clichés à prix libre (dons affectés à nos actions en faveur des réfugié+es).

Previous Image
Next Image

info heading

info content

                          LIEUX D’EXPOSITIONS PASSÉS ET A VENIR.

Continuer la lecture de L’expo photo AdN « Europe, ouvre-toi ! »

Procès de solidaires à Imperia

L’AdN est toujours allée soutenir les militant.es italien.nes devant les tribunaux – et elle continuera encore. Ci-dessous, leur communiqué au sujet du prochain procès – ce sera le 23 mai à Imperia.

Bonjour à tous.tes !

En mai, les procès contre plus de 30 activistes solidaires se poursuivent à Imperia. En 2015/2016, elles avaient soutenu les personnes exilées en lutte contre la violence et l’injustice à la frontière française.
Les accusations vont de l’occupation à la résistance, en passant par la complicité.
Une présence solidaire, créative et bruyante devant le tribunal est la bienvenue: non seulement pour soutenir les personnes accusées, mais surtout pour se rappeler qu’après sept ans, la saleté de frontière continue de tuer, d’exploiter, de violer et d’opprimer des personnes qui veulent simplement continuer leur vie en Europe mais n’ont pas le bon papier pour le faire.

Dates des comparutions pour le mois de mai, Tribunal d’Imperia :
-le 5 mai à 10h30
-le 23 mai à 9h00.

L’objectif de l’État est bien sûr d’affaiblir la solidarité, de faire oublier ce qui se passe à la frontière de Vintimille (et pas seulement), de briser les expériences d’autogestion et d’empêcher l’autodétermination des personnes en voyage.

Nous ne voulons ni oublier ni détourner le regard, c’est pourquoi chaque rendez-vous au tribunal sera une nouvelle occasion de le répéter haut et fort :

A bas la frontière, à bas la prison !!!

Migrants : Ouverture d’un Infopoint à Vintimille

Journée d’ouverture Infopoint « UPUPA »

OUVERTURE DE L’INFO POINT « UPUPA » / 8 mai / Ventimiglia, Via Tenda 52

Le 8 mai, nous célébrons l’ouverture de l’Infopoint « Upupa » – un espace de soutien, de connexion et d’entraide pour toutes les personnes qui vivent et passent par Vintimille. Nous invitons les organisations, les collectifs et les individus toustes à se joindre à nous ce jour-là et à envisager comment on pourrait rendre Vintimille un lieu plus accueillant et solidaire. L’infopoint sera ouvert toute la journée de 10h00 à 18h00 – passez nous voir et discuter !

Au cours de la journée, il y aura également un programme, tel que :
Open Lunch – tout le monde apporte quelque chose ; tout est partagé.
Espace créatif
Musique live en soirée

Si vous avez d’autres idées, des souhaits ou si vous voulez nous soutenir pour la journée d’ouverture, contactez-nous sur progetto20k@gmail.com.

Violences d’extrême-droite à Nice – encore et toujours.

Dès la création de l’AdN au début des années 90, nombreuses furent les agressions physiques subies par les militant.es – mais aussi par ceux et celles des autres associations s’opposant à l’extrême-droite. Bombe lacrymogène, barres de fer, voire parfois menace avec arme à feu. L’extrême-droite ne changera jamais, comme en témoigne le récit du Collectif Antifasciste 06 ci-dessous, relatant les faits s’étant produits après la manifestation du 1er mai.

« Dimanche dernier, des personnes présentes au traditionnel défilé du premier mai ont subi une attaque violente au moment de quitter le cortège niçois arrivé place Garibaldi.
A peine ont-ils pénétré dans la vieille ville que les 5 victimes sont prises en étau par une dizaine de supposés membres des «  »Zoulous Nice », un groupe fasciste local ultraviolent.  »c’est vous qui avez crié antifascistes?!’. Sans attendre de réponse, les néo-nazis arrachent les journaux militants des mains des agressés sur qui ils font pleuvoir les coups.
Dans ce déchainement de violence, les étals des magasins alentours sont saccagés. Les cogneurs disparaissent dans la foule. L’attaque est furtive et planifiée. Personne n’a vraiment le temps de réagir. Les commerçants et nombreux touristes présents restent médusés.
Une nouvelle fois, les membres de ce groupe d’extrême-droite entrainés pour ce genre d’attaque avait bien préparé leur action. Certains de leur bande suivaient le cortège depuis un moment pour repérer des visages ; se coordonnant avec le reste de leur équipe par téléphone, anticipant ainsi les déplacements et leur stratégie offensive.
De nombreuses plaintes sont en cours et il semblerait que la police s’intéresse sérieusement à cette énième attaque. Samedi 7 Mai, un des membres du collectif antifasciste donnera une interview à Nice Matin pour parler des néo-nazis et de leurs nombreuses agressions politiques. Article qui sera probablement diffusé rapidement.
Alors que dimanche 8 mai sera commémorée la reddition de l’Allemagne nazie, il serait opportun que les policiers initient un gros coup de filet dans ce groupe de néo-nazis. Nous espérons que les multiples plaintes que nous avons déposées, accompagnées d’images vidéo de l’attaque, signent la fin de ce groupuscule de combat. »
 
Voir la publication du collectif antifasciste : https://www.facebook.com/ActionAAM/posts/304557711856616