Archives de catégorie : ACTUALITE

Jardinons ensemble au Pays de Grasse.

Le Service Développement Durable du Pays de Grasse a le plaisir de vous informer de la relance tous ses dispositifs interactifs, pédagogiques et gratuits sur le thème de la biodiversité locale.
FORMATIONS AU JARDINAGE ÉCOLOGIQUE – 3 RENDEZ-VOUS EN SEPTEMBRE
Samedi 16 septembre : « Mon jardin Méditerranéen » à Saint-Cézaire-sur-Siagne.
Samedi 23 septembre : « Produire ses semences biologiques » à Mouans-Sartoux.
Samedi 30 septembre : « Inviter la permaculture dans son jardin » à Grasse.FORMATIONS A LA RESTAURATION DES RESTANQUES – 2 RENDEZ-VOUS EN SEPTEMBRE
S’approprier le savoir-faire empirique de la pierre sèche pour la conservation, la restauration et la revalorisation des paysages en terrasse.
 Samedi 09 septembre à Valderoure.
Samedi 23 septembre à Mouans-Sartoux.

SORTIES NATURE DU PAYS DE GRASSE – 4 SITES NATURELS A DÉCOUVRIR
Partons à la découverte des sites naturels du territoire et contemplons toute la richesse de notre biodiversité locale aux côtés d’un guide naturaliste !
 Samedi 16 septembre à Thorenc.
Mercredi 25 octobre à Saint-Cézaire-sur-Siagne.
Samedi 02 novembre à Pégomas (matin) et Mouans-Sartoux (après-midi).
Renseignements & infos :
Direction du Développement Durable du Pays de Grasse
Tel : 04 97 05 22 58 – edd@paysdegrasse.fr

Pour nos droits et nos libertés ! Manifestons partout en France !

Contre l’instauration d’un état d’urgence permanent !
Pour nos droits et nos libertés !
Manifestons partout en France !
N’enterrez pas nos libertés !
Manifestation le dimanche 10 septembre  2017 à 14 h place Garibaldi à Nice

L’état d’urgence a été renouvelé jusqu’à début novembre par le parlement. Or il a largement démontré son inefficacité contre les attentats. Il a été dévoyé contre les mouvements sociaux et les militant.e.s, contre les musulman.e.s ou supposés l’être, contre les migrant.e.s et leurs soutiens, contre les habitant.e.s des quartiers populaires, contre les mineur.e.s et les jeunes majeur.e.s. Des centaines d’interdictions de manifester ont été délivrées. Les discriminations et contrôles au faciès se sont multipliés et avec eux, des violences policières. La France est le seul pays d’Europe à avoir instauré l’état d’urgence en réponse aux attentats.

Au prétexte d’y mettre fin, le gouvernement Macron présente un projet de loi reprenant dans la loi commune les principales mesures de l’état d’urgence. Il instaurerait ainsi un état d’urgence permanent :

  • Le préfet pourrait créer des périmètres de « protection » dans la rue, dont l’étendue et la durée, fixée à un mois renouvelable, seraient laissées à son libre arbitre. Ils donneraient lieu à des fouilles de véhicules, de bagages et à des palpations par la police municipale ou des agents de sécurité privés. Ce nouveau quadrillage de l’espace public imposerait une limitation dangereuse de l’expression culturelle, sociale et politique dans notre pays. Cela viserait à bâillonner le mouvement social qui s’annonce face aux attaques contre la protection sociale, les droits des salarié.e.s, les services publics, les APL, et les manifestations de solidarité internationale…
  • Le projet de loi introduit dans le droit commun les assignations à résidence et bracelets électroniques, les perquisitions 24h sur 24, les perquisitions informatiques, à l’initiative du préfet ou du ministre de l’Intérieur sur des critères vagues et des éléments provenant des services de renseignements tels que les notes blanches anonymes.
  • Les contrôles dans les gares et les zones frontalières seraient renforcés ciblant essentiellement les migrant.e.s et les stigmatisant encore davantage.
  • Sur simple suspicion, les fermetures de certains lieux de culte seraient facilitées.

Le projet de loi est examiné en procédure accélérée, il a été discuté le 18 et le 19 juillet au Sénat et passera en septembre à l’Assemblée.

N’acceptons pas la mise à mal des garanties judiciaires !
Non à la rupture avec l’état de droit et la séparation des pouvoirs !Ne tolérons pas la bascule dans l’arbitraire et la restriction de nos libertés individuelles et collectives !

Tous Citoyens, Solidaires 06, MRAP, LDH, Roya Citoyenne, Habitat & Citoyenneté, AdN …)

Réunion CA AdN.

La prochaine réunion du CA de l ‘ADN aura lieu au local  – 4 rue de l’ancien Sénat (Vieux Nice), lundi 11 septembre à partir de 19h30.
Cette réunion est ouverte aux adhérents et adhérentes  à jour de leur cotisation 2017.

Chacun apporte de quoi grignoter et se désaltérer à partager.

Référé sur les demandeurs d’asile gagné au TA de Nice.

NOUS AVONS GAGNÉ SUITE AU RÉFÉRÉ AU TRIBUNAL ADMINISTRATIF AUDIENCÉ LE JEUDI 31 AOUT !!!

VIDÉO CAMERA CACHÉES DE L’ENTRAVE:

https://www.youtube.com/watch?v=bV_2v6A4Z1A [1]

Le juge enjoint le Préfet des Alpes-Maritimes d’enregistrer la
demande d’asile des intéressés et de leur délivrer un dossier de
demande d’asile dans un délai de 3 jours à compter d’aujourd’hui
après avoir constaté que les requérants doivent être regardés
comme étant « _ILLÉGALEMENT EMPÊCHÉS DE PRÉSENTER UNE DEMANDE D’ASILE EN FRANCE ». LE JUGE CONSIDÈRE À BON DROIT QUE «L’ADMINISTRATION PORTE UNE ATTEINTE GRAVE ET MANIFESTEMENT ILLÉGALE À LA LIBERTÉ FONDAMENTALE QUE CONSTITUE LE DROIT D’ASILE_ ».

Le juge note que le 21 août 2017 les autorités étaient informées de
la volonté des intéressés de déposer une demande d’asile. Le juge
mentionne clairement que ces personnes qui ont été interpelées à la
Gare DE BREIL-SUR-ROYA se TROUVAIENT À L’INTÉRIEUR DU TERRITOIRE FRANÇAIS ET NON « À LA FRONTIÈRE » alors même qu’elles auraient transité par l’Italie.

Le Juge confirme donc qu’ « il appartient au Préfet des
Alpes-Maritimes qui avait été informé de leur volonté de solliciter
l’asile en France, d’enregistrer leur demande d’asile avant de
mettre en œuvre la détermination de l’Etat responsable » et
qu’ils bénéficiaient du droit de se maintenir en France jusqu’à
la fin de cette procédure et il affirme clairement que ces demandeurs d’asile « _NE POUVAIENT FAIRE L’OBJET D’UNE DÉCISION DE REFUS D’ENTRÉE EN FRANCE_ ».

Roya citoyenne

La frontière de tous les dangers

« Nous ne sommes pas à la hauteur de ce que doit être la France, dans la façon dont nous mettons en place des moyens pour accueillir les demandeurs d’asile et ceux qui, ayant obtenu l’asile, deviennent des réfugiés », a déclaré Edouard Philippe.
Des actes, assez des paroles !

Depuis la fermeture de la frontière en juin 2015, de nombreux réfugiés ont péri en tentant de la franchir, ou en attendant de passer.

06/09/2016 : un jeune homme d’origine africaine chute depuis le viaduc de Ste Agnès en tentant d’échapper aux forces de l’ordre.

07/10/2016 : Milet, 17 ans et Erythréenne est percutée par un camion sur l’autoroute.

21/10/2016 : un jeune homme est percuté par une voiture sur l’autoroute A8.

22/11/2016 : Alimonu Kingsley, Nigérian de 23 ans, se noie, emporté par la Roya.

23/12/2016 : un jeune algérien d’environ 25 ans est percuté par un train à Latte.

04/01/2017 : Mohammad Hani, Lybien de 26 ans, est percuté par un scooter à Vintimille.

05/02/2017 : Un jeune homme nord-africain, entre 20 et 25 ans, est percuté par un train dans le tunnel de Dogana.

17/02/2017 : un homme est électrocuté sur le toit du train venant de Vintimille. Il est retrouvé au centre de maintenance de Cannes La Bocca.

19/03/2016 : un homme africain, hébergé au camp géré par la Croix Rouge Italienne, tombe du Pas de la Mort. Son corps est retrouvé le 21 mars.

19/05/2017 : Un homme malien de 30 ans est électrocuté dans le compartiment technique du train venant de Vintimille.

23/05/2017 : Un homme sénégalais est retrouvé électrocuté dans le compartiment technique du train venant de Vintimille.

13/06/2017 : un jeune soudanais âgé de 16 ans meurt noyé à Vintimille, dans la mer, à l’embouchure de la Roya.

12/07/2017 : un jeune Gambien de 23 ans, heurté par un camion sur la via Aurelia entre la frontière et Vintimille. Selon des témoins, il était seul et la police a indiqué qu’il avait été reconduit en Italie par la police française il y a quelques jours.

16/08/2017 : un homme Irakien de 36 ans, heurté par un train dans le tunnel de Peglia.

26/08/2017 : un homme de 25 ans est retrouvé électrocuté dans le compartiment technique du train venant de Vintimille.

De nombreux autres migrants ont été blessés, parfois très gravement lors du passage de la frontière, et ont été accueillis dans des hôpitaux français et italiens.

« Nous devons être plus déterminés à intercéder auprès des puissants, dont tu es une autre victime, afin qu’ils se préoccupent de la vie humaine, des personnes pauvres, de la paix et de la justice globale et pas seulement des intérêts économiques et du bien être d’un petit nombre. » – Omélie du Père Don Rito lors des obsèques de Milet.