« Retour à Forbach » en présence de Régis Sauder

RETOUR A FORBACH
En présence de Régis Sauder le réalisateur qui animera le
débat
En partenariat avec AdN et l’Éclat
Dimanche 16 avril à 17h- Cinéma de Beaulieu ___________________________________________________________________________

retour-a-forbach_2017Régis Sauder revient dans le pavillon de son enfance à Forbach. Il y a 30 ans, il a fui cette ville pour se construire contre la violence et dans la honte de son milieu.
Entre démons de l’extrémisme et déterminisme social, comment vivent ceux qui sont restés?
Ensemble, ils tissent mémoires individuelles et collectives pour interroger l’avenir à l’heure où la peur semble plus forte que jamais.

Infos sur le film
sur facebook

Tarifs habituels – Réservation conseillée.

Programmateur d’un soir

Entrez au cœur de la sélection du festival en vous mettant dans la peau d’un programmateur au Court circuit café .
programateur d un soir

Sur le principe d’un ciné-club, plusieurs courts métrages qui concourent au 17° festival du court métrage de Nice seront projetés.
Un temps de débat sera organisé entre chaque film et les spectateurs seront invités à voter pour les courts métrages qu’ils souhaitent sélectionner au prochain festival.

La soirée se poursuivra autour d’un buffet dînatoire réalisé à partir de produits locaux et bio !!
_______________________________
Entrée 10€/personne
Réservation auprès de Marine :
communication@nicefilmfestival.com

Poursuivis pour avoir donner à manger aux réfugiés

A l’initiative de Roya Citoyenne, depuis des mois, nous sommes nombreuses et nombreux dans tout le département des Alpes Maritimes mais aussi du Var, à aller chaque soir à Vintimille afin de donner à manger aux réfugiés qui dorment dehors. Nous leur portons également des vêtements.

Le maire de Vintimille, Enrico Ioculano, a promulgué un arrêté interdisant à toute personne non autorisée de distribuer de la nourriture, invoquant l’hygiène alimentaire.
Chaque soir, nous devons essayer d’éviter la police qui a l’ordre de nous interdire de le faire. Jusqu’à présent, les policiers se contentaient de nous rappeler que c’était interdit, mais étaient plutôt compréhensifs et sensibles à la démarche, et cela n’allait pas plus loin.

_DSC5779Mais, le 1er mars, un groupe de distribution s’est fait interpellé, emmené au commissariat, et a du subir : interrogatoire, prise de photo et d’empreinte. Tout cela sous forme d’avertissement, mais sous menace voilée aussi de poursuites. Lundi 20 mars, de nouvelles arrestations ont eu lieu avec annonce de poursuites judiciaires.
Nous continuons, mais devons faire preuve d’inventivité pour échapper à la police et donner un peu de réconfort aux réfugiés.

A Vintimille, les familles avec enfants, les mineurs de moins de 16 ans et les femmes sont accueilli+es à l’église San Antonio, et la solidarité des italiens qui s’en occupent est très forte et vient de toute l’Italie. Le camp géré par la Croix Rouge Italienne (CRI) accueille les hommes majeurs uniquement. Ce centre a fermé en début février pour travaux de maintenance et rouvert partiellement mi-mars. Beaucoup de réfugiés arrivent et tant qu’il n’y n’aura pas toutes les places d’hébergement disponibles, ce sera un problème.
La CARITAS offre un repas chaud le midi en plus d’un sachet de nourriture et d’une boisson chaude. Maurizio. Marmo de la Caritas déclare : « …malgré toutes ces aides et la mobilisation de bénévoles, ce n’est pas suffisant, et s’il il y a besoin d’une aide alimentaire, il faut trouver une façon de le faire. Trois centres c’est important, mais à partir du moment où ce n’est plus suffisant, il faut songer à une autre alternative. Le fait que l’on puise en arriver à des poursuites ou des amendes est excessif. Il faut unir nos forces ».

En Italie, des voix comme celle de Roberto Saviano s’élèvent contre de telles mesures répressives, réclament la levée de l’arrêté du maire de Vintimille et créent le « Comité pour les immigrés et contre toute formes de discriminations ».

Les maraudeurs espèrent rencontrer le maire de Vintimille prochainement, mais nous continuons.
Donner à manger est plus qu’un devoir.

L’équipe des  maraudeurs AdN

Film tourné à bord de l’Aquarius de SOS Méditerranée

Jean-Paul Mari a embarqué à bord de l’«Aquarius» pour participer au sauvetage des migrants faisant naufrage au large des côtes libyennes. Il a rejoint SOS Méditerranée, une association de bénévoles qui tente de sauver le plus de vies possible dans cette portion de mer où ils se noient par milliers. C’est ainsi qu’il rencontre de véritables miraculés, exténués après un périple aussi long que dangereux.
les mogrants ne savent pas nager