Les vrai-faux supporters d’Eric Ciotti.

21 novembre 2018 :
Réponse de la CNIL, saisie par AdN en septembre.
« OBJET : Votre réclamation à l’encontre de M. Éric CIOTTI (n° 18018790).
Madame, Je vous informe que nous sommes intervenus auprès de M. Éric CIOTTI dans le cadre de l’instruction de la réclamation référencée ci-dessus. Nous ne manquerons pas de vous tenir informée des suites que la Commission lui réservera, en fonction des éléments de réponse qui lui seront transmis. En restant à votre disposition. »

Les faits
18 septembre 2018 : C’est une triste affaire dans laquelle le député Eric Ciotti joue le premier rôle. Ci-dessous, le courrier que nous lui avons envoyé ce jour, ainsi qu’une copie de la lettre qu’ont reçu certaines personnes domiciliées dans sa circonscription, bien malgré elles.

Monsieur Eric Ciotti,
Nous avons reçu ces derniers jours plusieurs signalements de citoyens et citoyennes domiciliées au sein de votre circonscription. Ceux-ci et celles-ci ont en effet reçu, à leur grand étonnement, un courrier de votre part affirmant qu’elles vous auraient personnellement adressé leurs « doléances liées aux  nuisances sonores et actes d’incivisme […] place Garibaldi, en raison de l’afflux des personnes sans domicile fixe, logeant sous les arcades ». Or, les personnes qui nous ont contacté affirment ne vous avoir jamais écrit à ce sujet, n’ayant même jamais souffert des troubles que vous énoncez.
Mais il y a, dans cette affaire, beaucoup plus grave : dans ce même courrier, daté du 27 août 2018, vous informez vos correspondants être de fait intervenu auprès du Maire de Nice et du Préfet des Alpes Maritimes, afin de demander à ces derniers de veiller à « leur salubrité publique » (sic) et « leur sécurité ». Or, ceci semble constituer à nos yeux une usurpation de l’identité des citoyens et citoyennes qui nous ont contacté, choqués, et dont l’honneur en est profondément affecté. Selon un témoignage que nous avons reçu, vous avez également adressé un courrier de même nature à des personnes décédées. Cette usurpation est d’autant plus sérieuse que votre lettre dispose de l’en-tête de l’Assemblée Nationale, d’où ce courrier a d’ailleurs été expédié. Pour rappel, le Code Pénal (Article 226-4-1) mentionne que « Le fait d’usurper l’identité d’un tiers ou de faire usage d’une ou plusieurs données de toute nature permettant de l’identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d’autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende. »
Beaucoup de Niçoises et de Niçois, dont ceux et celles qui nous ont alerté, se désolent de la situation de précarité dans laquelle doivent vivre les plus démunis dans notre ville et notre département. Partageant nos valeurs de solidarité, ceux et celles ayant reçu ce courrier auraient préféré voir émerger de votre part une initiative visant à loger dignement les personnes devant vivre dans la rue, voire même effectuer un rappel très ferme de la loi SRU aux nombreux édiles de notre région qui ne la respectent pas (notamment la Ville de Nice).
Nous vous demandons donc de nous apporter au plus vite la preuve de la réalité matérielle de tous les courriers reçus auxquels vous faites référence dans ces lettres, et de bien vouloir alerter le Maire de Nice et le Préfet des Alpes Maritimes que la liste des personnes au nom desquelles vous prétendez intervenir est erronée, et de considérer, par là-même, votre intervention auprès d’eux comme nulle. Nous allons nous-mêmes envoyer une copie de ce courrier à ces deux personnes, ainsi qu’au Président de l’Assemblée Nationale et à la CNIL, afin de savoir si l’utilisation que vous avez pu faire des fichiers d’administrés (vivants et décédés) obéit à la plus stricte légalité. Après l’affaire des « faux électeurs » parisiens de M. Tiberi, espérons ici ne pas avoir affaire aux « faux supporters » niçois de M. Ciotti.
Nous attendons également de votre part des excuses publiques aux personnes mêlées, malgré elles, à cette démarche visant avant tout à stigmatiser toujours plus la pauvreté.
Veuillez recevoir, Monsieur Ciotti, l’assurance de nos salutations désapprobatrices.

Sa réponse via Nice matin : hallucinant !

Expo photo « Europe, ouvre-toi ! » à Nice, Vaugneray et Carcassonne.

L’expo/reportage photo AdN sur la situation des réfugiés bloqués à Vintimille, depuis juin 2015 jusqu’à maintenant.
Le reportage de France 3 qui lui fut consacré est accessible ici.
Si vous souhaitez l’exposer dans votre lieu, contactez nous : 06.03.51.28.32.
Vous pouvez également acheter ces clichés à prix libre (dons affectés à nos actions en faveur des réfugiés).

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Lieux d’exposition précédents, en cours et à venir :

  • Centre Intercommunal d’Action Social Montsarrat, Carcassonne, du 1er au 31 décembre.
  • Festival « Au nom de la solidarité ! », Vaugneray, 9 décembre. Dans les bibliothèques de la région à partir du 1er octobre. Le programme est disponible.
  • Espace Culturel de Ferrals-les-Corbières, 22 Novembre (annulée).
  • Librairie La Briqueterie, Nice, 28 septembre-30 novembre
  • Le Tour Alternatiba, Béziers, 21 septembre (annulée vu le tarif prohibitif demandé par le maire FN à l’association organisatrice).
  • Le Ti’Fest – Tourettes-Levens – 6/7/8 Juillet.
  • Vinon-Sur-Verdon, à partir du 16 juin jusqu’à mi-juillet, dans les locaux de « La Maison du partage ».
  • Mobilisation « Bienvenue » à Bordeaux, du 14 au 21 avril 2018.
  • A la Trinquette à Villefranche sur mer du 15 novembre au 17 décembre 2017.
  • Congrès  annuel du Syndicat de la Magistrature à l’ université de Nice – Campus St jean d’Angely, 24 novembre 2017.
  • Université Ensemble 06, Nice, 28-31 octobre 2017.
  • Festival « Et voi(x)(e)(s) la! », La Tour sur Tinée, 22 octobre 2017.
  • Forum Social Départemental 06, Nice, 13 octobre 2017.
  • Festival Sept-Off de la Photographie, Nice, 23 septembre – 14 octobre 2017.
  • Rencontres de Venanson, 1er octobre 2017.
  • Concert des « Motivés », Le Broc, 22 septembre 2017.
  • Festival Bugada, Villefranche-sur-mer, 22 septembre 2017.
  • Ca de Breil sur Roya 25 avril-5 mai 2017.
  • Théâtre National, Nice, 24 février-17 mars 2017.
  • Eglise Sacré-Coeur, Nice, 11 décembre 2016.
  • Café Court-Circuit, Nice, 4-18 décembre 2016.
  • Fête du Château, Nice, 25-26 juin 2016.
  • Nuit Debout, Nice, 17 juin 2016.
  • Actes, Nice, 17 juin 2016.
  • Forum Social Départemental 06, Nice, 23-27 mars 2016.
  • Projection du film « Mediterranea », Beaulieu-sur-Mer, 9 octobre 2015.
  • Projection du film « Mediterranea », Mouans Sartoux, 2 octobre 2015.

20 NOVEMBRE : JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DE L’ENFANT.

RASSEMBLEMENT LE 20 NOVEMBRE 2018

à 13h devant le Palais Sarde, Place Gauthier

 

 

SUIVI DU DÉPÔT ENTRE LES MAINS DE MONSIEUR LE PROCUREUR D’UN SIGNALEMENT D’INFRACTIONS CONSTATÉES A LA FRONTIÈRE

LA LONGUE MARCHE DES MINEURS ISOLES ÉTRANGERS

Venus d’Érythrée, de Guinée, du Soudan ou d’ailleurs, après avoir traversé les pires épreuves, risqué leur vie, été torturés ou vendus, ils ont l’espoir d’être accueillis dignement en France, pays idéalisé comme étant celui des Droits de l’Homme.
Certains n’y arriveront pas et seront refoulés sans accès à leurs droits, faute d’être reconnus mineurs ; la responsabilité en revient au Préfet des Alpes-Maritimes.
Pour ceux qui sont, quelquefois très provisoirement, acceptés sur notre sol, le chemin vers l’école, la formation, la sécurité et à terme le droit au séjour est encore bien loin ; la responsabilité en revient au Conseil Départemental des Alpes-Maritimes.

La France a ratifié le 26 Janvier 1990, la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.
Cependant, les jeunes isolés étrangers, devenus « mineurs non accompagnés », voient leurs droits les plus élémentaires quotidiennement bafoués avec à terme, le risque d’un avenir programmé : celui de clandestin et de sans abri.

Faisons respecter les engagements de la France, dénonçons les atteintes au(x) droit(s).

Article 2 : Les États prennent toutes les mesures appropriées pour que l’enfant soit effectivement protégé contre toutes les formes de discrimination.

Article 19 : Les États prennent toutes mesures appropriées pour protéger l’enfant contre toute forme de violence, d’abandon ou de négligence, de mauvais traitements.

Article 28 : Droit de l’Enfant à l’éducation : les États doivent rendre accessibles à tous l’enseignement primaire, secondaire (général ou professionnel) comme l’enseignement supérieur.

Signataires :
Somico06 (SOlidarité MIgrants COllectif 06) : AID – Artisans du monde 06 – ATTAC 06 – Citoyens solidaires 06 – Collectif citoyen Bevera – Défends Ta Citoyenneté ! (DTC) – Diem 25 Nice – FCPE – FSU 06 – LDH section de Nice – Ligue des Droits de l’Homme Paca (LDH) – Mouvement de la Paix – MRAP 06 – Planning familial 06 – RESF 06 – Roya Citoyenne – Solidaires 06 – Solidaires étudiant.e.s Nice -Syndicat des Avocats de France (SAF) – Vallées solidaires 06
Ainsi que : ADN –Ensemble ! 06 – France Insoumise 06 – Habitat & Citoyenneté – Parti de gauche 06 –Tous citoyens !

Inauguration d’une allée Charles Pasqua à Nice. Et si on débaptisait ?

Le 16 novembre, le Maire de Nice a inauguré en grandes pompes une allée Charles Pasqua, en présence de son ami Nicolas Sarkozy (photo ci-contre – source Nice Matin). Nous proposons de rebaptiser cette rue – voir les propositions – vous pouvez nous faire la vôtre !)

L’amitié, une valeur fondamentale pour C. Estrosi. La preuve, la lettre ci-contre datant de 1993, qui nous éclaire sur les « valeurs » partagées par l’édile niçois et l’ancien ministre de l’Intérieur grassois.

Week-end cinéphile avec Paul Vecchiali.

Cinéma sans Frontières propose  un  Événement pour cinéphiles Week-end du 23 au 25 novembre au Cinéma Mercury en présence de Paul Vecchiali qui présentera trois de ses derniers films. Tous inédits à Nice.

Vendredi 23 novembre à 20h30: Les sept déserteurs ou la guerre en vrac ( 91′)
La guerre est l’ un des thèmes qui parcourt toute l’oeuvre de Vecchiali. Ici, sept destins de personnages sous tension qui ont trouvé leur auteur : du tragique au burlesque, du dramatique au romantique, de l’absurde au terre à terre. L’instinct de survie sous toutes ses facettes portés par sept acteurs magnifiques Le samedi

Samedi 24 novembre à 20h30  :Train de vies ou les voyages d’Angélique (76′)
Une mise en scène resserrée à l’extrême pour explorer la complexité du sentiment amoureux. Astrid Adverbe étincelante comme jamais dans un monologue érotico-nymphomane dont on se souviendra longtemps.

Dimanche 25 novembre à 14h en partenariat avec l’association Les Ouvreurs
La cérémonie court métrage jamais sorti sur les écrans (20′)Faux accords (66′)
L’amour toujours, au temps d’Internet et des sites de rencontre. Un face à face troublant entre réel et imaginaire, vieillesse et jeunesse. Vecchiali est aussi un grand acteur !